Formations

Jeudi 31 mars 2022, 10 h 30 à midi

Journée des Prix d’excellence en arts et culture – Panel : Les secrets pour percer dans le milieu culturel et artistique

Cette activité est offerte dans le cadre de la journée des Prix d’excellence en arts et culture. Elle s’adresse aux artistes et travailleurs culturels de toutes disciplines confondues.

Lieu

Petit Théâtre du Vieux-Noranda (112 7e Rue, Rouyn-Noranda) et Cabaret de la dernière chance (146 8e Rue, Rouyn-Noranda)

  • Cout

    Gratuit

Les inscriptions se sont terminé le 30 mars 2022 12h00

Description

L’Abitibi-Témiscamingue est une région luxuriante. Le milieu des arts et de la culture à s’y développe abondamment. Plusieurs souhaitent attirer les projecteurs et percer au grand jour. D’autres réussissent année après année à conquérir les cœurs et à développer de nouveaux publics. Qu’ils soient artistes, diffuseurs ou producteurs, les panélistes révèlent leurs secrets au grand jour.

Matériel à apporter: crayons et papier pour la prise de notes.

Programmation complète :

Objectif

Le panel se veut un lieu, un moment inspirant pour les artistes désirant se faire connaître ou développer de nouveaux publics.

Formateur / Formatrice

AMÉLIE CORDEAU : Depuis 9 ans, Amélie Cordeau est à la direction générale et à la direction artistique des arts de la scène du Rift. Elle dirige ce chef de file culturel de tout un territoire, unique au Québec. C’est un OBNL qui offre à la fois des programmations d’expositions d’arts visuels, de spectacles, de cinéma populaire et de répertoire. Le Rift est un outil incontournable pour dynamiser sa région, permettant ainsi la rétention et l’attraction de gens au Témiscamingue.  Pour elle, que l’on vive dans une région très éloignée ne doit pas restreindre l’accès à toutes les formes de culture et elle travaille en ce sens. Elle a siégé pendant 6 ans sur le conseil d’administration de Rideau (Association des diffuseurs de spectacles professionnels du Québec), membre du Chantier sur la diffusion du CALQ, elle est présentement sur le conseil d’administration du Conseil de la Culture de l’Abitibi-Témiscamingue.

GUILLAUME DÉZIEL : Stratège derrière la légendaire mise en marché du groupe Misteur Valaire, Guillaume Déziel travaille aujourd’hui à la croisée des chemins entre les industries culturelles et le monde de la technologie, où il exploite notamment le potentiel disruptif de la blockchain. Depuis 2010, il est très impliqué dans les diverses réflexions politiques au sujet de enjeux du numérique sur notre culture. Il a en début de carrière œuvré dans le monde des médias et des télécommunications, notamment pour Radio-Canada, TVA et Bell Mobilité, où il a occupé le poste de Directeur du développement des affaires, acquisition et distribution des contenus francophones. Professeur à l’école Musitechnic de Montréal, il enseigne à temps partiel l’Actualisation Web et l’Édition musicale. 

KARINE ROBERGE : Présidente du festival de musique Trad de Val-d’Or, physiothérapeute-propriétaire depuis 1995 à Val-d’Or, amoureuse des arts sous toutes ses formes, elle s’est impliquée dans divers projets artistiques au fil des années.  Son  intérêt pour  l’univers de la musique traditionnelle et son désir de contribuer au développement et au dynamisme de la vie artistique et culturelle en région, l’ont amené à vouloir partager sa passion, avec la création du festival de musique Trad, il y a 5 ans.  

HÉLÈNE THÉBERGE : Diplômée en Film Production à l’Université Concordia, Hélène Théberge œuvre principalement dans le domaine du cinéma documentaire et expérimental. Ses films ont fait plusieurs festivals au Québec, mais ont également voyagé en France et en Amérique du Sud. Hélène étudie présentement à la Maîtrise en Création numérique, à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Elle est fondatrice du Collectif Omega.

VÉRONIQUE TRUDEL : Responsable du Centre d’art de la Ville de La Sarre depuis 2012, elle acquière rapidement une expertise et devient une référence dans le milieu des métiers d’arts en région.  À titre de gestionnaire, elle planifie, élabore et met en place la programmation annuelle des expositions. Véronique est aussi responsable de la Triennale en métiers d’art. Elle coordonne l’ensemble des activités en lien avec les expositions. Elle développe les outils promotionnels et de communication ainsi que les programmes de publicité et gère les relations médias. Elle est appelée à mettre en place tout projet visant à assurer le développement et le rayonnement du Centre d’art dans son milieu. 

ROGER WYLDE : Artiste multidisciplinaire accompli de la communauté anicinabe de Pikogan, sa curiosité et son goût du défi l’ont amené à fouler les planches dès sa jeunesse, faisant de lui un pionnier anicinabe du théâtre professionnel. Roger a également exposé ses peintures et enseigné l’artisanat traditionnel, sans manquer de participer à la réalisation de quelques films. Sa polyvalence est nourrie par une volonté profonde de porter les valeurs de sa culture et surtout, de les transmettre.  Selon lui, il est essentiel de connaître son identité et ses origines pour pouvoir être soi-même. Le savoir-être est le cœur vivant d’une culture, le gardien de son authenticité. Selon Roger, l’art ouvre une porte vers la culture et son univers de savoirs, de traditions et de valeurs. Il peut ainsi bâtir des ponts entre les individus et les cultures, mais également entre soi et son héritage.