Actualités

1 juin 2022

Au Centre d’exposition d’Amos à compter du 17 juin à 17 h ABITIBI 360° avec Serge Bordeleau

Source

Marianne Trudel
Centre d'exposition d'Amos

  • Téléphone

    819-732-6070

  • Courriel

    marianne.trudel@amos.quebec

Le Centre d’exposition d’Amos convie le public au vernissage de l’exposition Abitibi 360° le vendredi 17 juin à 17 h en présence du cinéaste Serge Bordeleau. Cette exposition se poursuivra par la suite jusqu’au 28 aout.

Avec Abitibi 360°, Serge Bordeleau explose les limites du cadre et explore de nouvelles approches du langage documentaire. Par l’entremise de cinq documentaires en réalité virtuelle, il propose des rencontres intimistes avec de vibrants personnages, plus grands que nature, chacun à leur façon. Enraciné dans la tradition documentaire québécoise, le réalisateur utilise le dispositif cinématographique pour convoquer le réel et en faire émerger l’âme du territoire. À l’expérience virtuelle viennent s’ajouter des photos stéréoscopiques (3D). Gagnant du prix Numix 2020 dans la catégorie Documentaire – Immersif ou interactif: « Pour la richesse des rencontres et la mise en valeur du territoire… »

Cette série met en relief et rend hommage au regard unique et pertinent que portent ces personnages sur le monde, des voix qui passent trop souvent sous le radar des médias traditionnels. Le rapport au territoire est central dans l’œuvre de Serge Bordeleau. Ses œuvres témoignent non seulement de l’impact de l’humain sur le territoire, mais surtout, elles tentent de saisir comment le territoire peut laisser sa marque sur les humains qui l’occupent. Ainsi vous pourrez faire la connaissance de Jépi qui brave le froid et la météo imprévisible pour faire la grande traversée du lac Abitibi en ski; de L’Gros trappeur qui défend le métier qu’il exerce dans les forêts du Témiscamingue; d’Aline et Robert, des prospecteurs comme il ne s’en fait plus, qui ont dédié leur vie à la quête de minéraux rares et précieux; de Jerry, fébrile en attendant de revêtir son flamboyant habit traditionnel pour le Pow-Wow et de Paul qui revit les moments marquants d’une expédition inusitée de canot à l’été 1967.

Site Web
Communiqué