Actualités

22 novembre 2015

Exposition CODEROUGE ||||, de Tom Bulowski

Source

Micheline Plante
Connivence, galerie d'art

  • Téléphone

    819-738-5261

  • Courriel

    micheline.plante.artiste@outlook.com

Connivence, galerie d’art est heureuse d’avoir l’occasion de vous présenter l’exposition CODEROUGE ||||, de Tom Bulowski, du 2 au 19 décembre 2015, au 498-C, 4e Avenue Val-d’Or, du mercredi au samedi de 13h à 17h. Pour avoir le plaisir de rencontrer l’artiste, présentez-vous lors du vernissage le 3 novembre de 5à7 h et vous découvrirez un artiste aux multiples talents.

Tom Bulowski en plus de maitriser plusieurs logiciels informatiques pour son travail d’infographiste, à l’Écho abitibien/Citoyen, d’être concepteur infographiste et webmestre, illustrateur, de mener en association une entreprise en desing graphique nommée TJ média, de maitriser trois langues : le français, l’anglais et le polonais, s’adonne aussi aux arts visuels.

Tom Bulowski est un artiste en arts visuels, originaire de l’Abitibi-Témiscamingue qui a grandi dans la région et dont les parents sont d’origine polonaise et algonquine. Lors de son parcours professionnel comme designer graphique, il a travaillé, entre autre, pour le Festival Présence autochtone qui lui a donné l’occasion de participer à des activités en art et à des expositions avec d’autres artistes des Premières Nations. 

Ses premières démarches ont débuté avec le questionnement sur ses origines. Sa préoccupation artistique est d’intégrer des objets de la vie courante et des sculptures qu’il crée pour appuyer son discours graphique et donner une troisième dimension à ses œuvres, au départ, bidimensionnelles. Les médiums qu’il privilégie dans ses œuvres sur toile sont l’acrylique, l’encre de Chine, le fusain et il y ajoute des caractéristiques personnelles en intégrant les techniques de grattage, de sablage et de délavage pour obtenir les effets désirés.

Tom Bulowski puise ses inspirations dans ses racines autochtones, mais aussi dans ses intérêts personnels comme la nature, les gens qu’il aime, les situations qui le touchent ou l’agresse, des sujets qui l’intéressent et qu’il approfondit avec des recherches dans les livres ou sur Internet. Il aime autant travailler spontanément et instinctivement que rechercher un concept plus approfondi pour harmoniser sa réalisation. 

Communiqué