Actualités

8 septembre 2015

Le FME 2015 : une édition explosive

Source

Claudine Gagné
Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue

  • Téléphone

    819 797-0888

  • Courriel

    communications@fmeat.org

Un jaune éclatant jumelé à un rouge vif : les couleurs de la 13e édition du FME ne pouvaient être plus représentatives pour cette année record! Avec près de 34 000 entrées, le Festival, comme la température, était très au-dessus des normales saisonnières. Du 3 au 6 septembre, le combo chaleur et musique a frisé la chevelure des festivaliers. La programmation officielle comptant près de 70 artistes et formations et la quinzaine de concerts secrets et impromptus offraient une grande déclinaison de styles, celle-ci proposée par des pionniers de la musique autant que par les groupes de la relève.

De la grande visite dans le Nord!
Le Festival a une fois de plus servi de carrefour d’influences à 150 professionnels de l’industrie musicale d’ici, mais aussi de la France, de la Belgique, du Royaume-Uni et de la Suisse. Ces programmateurs et tourneurs ont participé à plusieurs activités de réseautage tout en profitant de l’ambiance festive pour discuter des enjeux de l’industrie, mais surtout pour s’inspirer et découvrir de nouveaux talents. Une quinzaine de journalistes en provenance de la France et du Royaume-Uni ont aussi traversé l’Atlantique. À eux s’ajoutent 130 médias québécois et canadiens anglais provenant de Toronto à Vancouver, en passant par Saskatoon. La chaleur au mercure, mais particulièrement celle de notre accueil, a sans contredit marqué l’imaginaire des invités.

En marge de la chaleur et de la musique
Le FME a particulièrement fait honneur à sa folie avec ses incontournables spectacles surprises. Les téléphones intelligents ne dérougissaient pas. Les alertes sur l’application étaient nombreuses. Tantôt dans une chambre d’hôtel, tantôt dans un stationnement, les Hein Cooper, La Bronze, Félix Dyotte, Totorro, Dany Placard, Barricade et Lubik se sont prêtés au jeu pour le plaisir des festivaliers, mais pour leur propre plaisir, aussi.

Tel un geyser en pleine activité, le bouillonnement de la 7e Rue était perpétuel. La rue s’est transformée en discothèque à ciel ouvert au son d’excellents DJs! Surveillés par un cobra géant, les passants de 7 à 77 ans ont disputé des joutes de serpents et échelles, jeu grandeur géant créé par l’équipe du FME et réalisé avec l’aide de plusieurs bénévoles. Sans eux, le FME serait tout simplement impossible. C’est 230 bénévoles, un nombre record, qui ont mis la main à la pâte cette année pour créer un événement magique dans la petite communauté de Rouyn-Noranda. C’est, pour ainsi dire, de la magie!

Une programmation éclectique
Jeudi, avec le concert de la rentrée sur la scène extérieure Desjardins, le coup d’envoi des festivités s’est fait en grand. Doldrums et Syzzors ont crinqué l’assistance pour la prestation de la grande Ariane Moffatt. C’est à la hauteur de ses 15 ans d’expérience qu’elle a offert toute une prestation.

Du déploiement épique de Totorro à l’immersion du rock californien de Deerhoof et l’attitude post-punk de Jeanne Added, sans oublier le blues sexy de Jesse Mac Cormack, les concerts en formule triplé ont gâté tous les types de mélomanes!

Les concerts de fin de soirée ont pressé le jus pour faire sortir les meilleures essences musicales possibles. Une convaincante leçon de dancehall a été servie par Face-T, Peregrines Falls a définitivement surpris l’assemblée avec un jazz post-punk et l’électro dance de Ropoporose a énergisé les troupes. Deux soirées démentes de punk ont été livrées par Les Fleshtones. Ces musiciens d’expérience n’ont rien à envier aux petits jeunes rigoureux. Marie-Pierre Arthur a donné ses notes de noblesse au rock féminin. Crushed Out, Les Marinellis, Galaxie et Puts Marie ont ajouté leur visage et leurs tonalités à la grande famille du rock’n roll.

D’abord chauffés par les formations locales Abytabyss et Barricade, les métalleux ont étanché leur soif grâce aux très attendus Italiens Fleshgod Apocalypse. En 13 ans de soirées métal au FME, ce concert a atteint un record d’assistance. Rouyn-Noranda n’est pas que la Capitale du cuivre. C’est aussi celle du métal! Avec l’alignement des Opulence Family, Toast Dawg et Loud Lary Ajust, les amateurs de hip-hop ont trouvé un moyen de tenir leur drink pour bien profiter de la soirée. Il en va de même pour les maniaques d’électro qui ont dansé avec Molly, Das Mörtal et Iphaze jusqu’à l’aube.

Elle a réalisé plusieurs entrevues et fait plusieurs tournages avec les médias présents. Pour la qualité de sa prestation offerte, Télé-Québec a décerné cette année son prix à la douce sensation Safia Nolin, qui profitera d’une vitrine exceptionnelle grâce à une performance à l’émission Belle et Bum. Safia a d’ailleurs touché l’assemblée lors du spectacle de clôture, et ce, juste avant Seoul et le bien-aimé Louis-Jean Cormier.

La 13e édition s’est terminée avec l’événement FME, où le génie de Kid Koala a transformé la salle Paramount en un grand plancher de danse. Impossible de rester immobile. Un large spectre musical a été mixé par l’enfant koala; même La Bittt à Tibi, célèbre chanson de Raoul Duguay, y est passée.

Il reste moins de 365 jours pour se remettre de la 13e édition du FME et se préparer à la 14e édition. Allez! Rendez-vous du 1er au 4 septembre 2016 pour vivre l’expérience FME!

Relations de presse
Sonia Cesaratto 514 206-4886 sonia@cesaratto.com 
Sonia Demontigny 819 763-9141 soniadamour@yahoo.ca 
Lara Orsal 33.6.09.13.12.26 lara@ivox.fr 
Danny Payne 514 621-8657dannypayne@videotron.ca 
Rebecca Webster 416 562-5294 rebecca@webstermediaconsulting.com  

Site Web
Communiqué