Formations

Samedi 21 mars 2015, de 9 h 30 à 17 h 30

FH1506 – ÉCRIRE DE NOUVEAUX CONTES

Logo Conseil de la culture de l'Abitibi-Témiscamingue

  • S’adresse aux écrivains et conteurs

Lieu

Amos – Vieux Palais

  • Cout

    85 $ (valeur de 335 $)

Description

Cet atelier vise à explorer toutes les étapes de création d'une histoire. Il y sera donc question d’observation, d’inspiration, de la manière dont on développe une idée, puis de la façon d'écrire un conte qui soit riche, captivant et qui se raconte bien.
C’est spécifiquement le conte de création qui sera travaillé. On traitera d’écriture au sens large. Écrire un conte, c’est lui donner forme : on peut l’élaborer sur papier ou on peut le composer uniquement de vive voix. Écrire un conte, c’est trouver des mots, mais aussi penser aux gestes, au ton, à la manière dont on veut que l’histoire prenne vie au contact du public. Et le conte, une fois écrit, n’a pas fini d'évoluer pour autant...

Objectif

  • Acquérir des outils facilitant le travail de création littéraire, de la génération d’idées à l’affinage du texte;
  • Mieux comprendre de ce qui fait qu’un conte fonctionne bien;
  • Développer les habiletés nécessaires à l’écriture de textes destinés à une présentation orale sur scène.

Formateur / Formatrice

Depuis son enfance en Abitibi, Éric Gauthier adore les histoires étranges. Informaticien défroqué, il mène maintenant une double vie : sur scène et sur papier. C’est en 1999 qu’il a répondu à l’appel du Sergent recruteur et ses Dimanches du conte; depuis, il est allé conter jusqu’en France et au Yukon. On le reconnait à sa manière de raconter la vie moderne dans tout ce qu’elle a de fantastique, de drôle et de déroutant. Il cultive un style singulier mis en évidence dans son recueil Feu blanc (Planète rebelle, 2009). Ses nouvelles et ses contes lui ont valu plusieurs prix, dont le Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois. Fort des critiques enthousiastes suscitées par son premier roman (Une Fêlure au flanc du monde, Alire, 2008), il réinvente Montréal dans son roman Montréel (Alire, 2011). Il habite maintenant Sherbrooke où il poursuit sa chronique de l’insolite.