Formations

Vendredi 27 février 2015, de 10 h à 18 h

FH1504 – RÉALISER DES PROJETS ARTISTIQUES : ACTIONS ET INTERVENTIONS EN MÉDIATION CULTURELLE

Logo Conseil de la culture de l'Abitibi-Témiscamingue

  • S’adresse aux artistes, artisans, écrivains et travailleurs culturels de toutes disciplines

Lieu

Val-d’Or – Salle Les Insolents, Centre culturel de Val-d’Or (600, 7e Rue)

  • Cout

    80 $ (valeur de 185 $)

Description

Que ce soit dans les centres d’artistes, les musées, les lieux de diffusion culturels ou encore dans l’espace public, les artistes et les travailleurs culturels optent de plus en plus pour l’organisation de projets qui favorisent la participation citoyenne et l’appropriation culturelle. Qu’on l’appelle action culturelle, œuvre relationnelle ou médiation culturelle, le but est souvent le même : encourager la participation à la vie culturelle par des échanges et une contamination mutuelle entre artiste et participant. Cette formation permettra d’identifier les principes de base de la médiation culturelle et d’acquérir des outils concrets pour mettre en place de tels projets.

Objectif

  • Reconnaitre les diverses composantes des pratiques de médiation culturelle;
  • Identifier les possibilités de développement de projets spécifiques à sa démarche artistique ou à son organisme;
  • Mettre en application les différentes notions de base pour bâtir un projet de médiation culturelle.

Formateur / Formatrice

Catherine Lalonde-Massecar œuvre dans le domaine des arts interdisciplinaires depuis une dizaine d’années à titre d’artiste, de commissaire et de conférencière. Elle s’intéresse particulièrement aux rapports intimistes entre l’œuvre et le spectateur, ainsi qu’aux possibilités relationnelles. Ses projets ont pris la forme de nano-performances, de parcours in situ et d’installations interactives. Elle est la fondatrice et la directrice artistique de Péristyle nomade, compagnie vouée à la recherche et à la création en nouvelles pratiques artistiques dans l’espace public. Elle détient également une maîtrise à l’Université du Québec à Montréal dont le sujet est l’infiltration artistique et la fragmentation de la dramaturgie en territoire urbain.