Formations

7 septembre 2019 de 13 h 30 à 15 h 30

FA19A01 – La partition comme moyen de revigorer sa pratique artistique et le contenu de ses performances

Logo Conseil de la culture de l'Abitibi-Témiscamingue

S’adresse aux artistes qui pratiquent une ou plusieurs des disciplines dont la performance, la danse, le théâtre et les arts visuels. Convient tant aux artistes dont la pratique est de niveau débutant et intermédiaire qu’avancé.

Lieu

L'Annexe-A 6204 chemin Léonard, Rouyn-Noranda, QC J0Z1K0

  • Cout

    20$ (valeur de 80$)

Description

Dans cet atelier, nous travaillerons à partir des intérêts et des désirs des participants. Nous explorerons des façons de développer des partitions comme moyen de revigorer sa pratique artistique personnelle et le contenu de ses performances. Nous nous pencherons sur la notion d’attention tel un moyen d’informer et de changer ses perceptions au moment même où l’on performe. Les partitions dirigent les actions, mettant en valeur une approche dans laquelle la personne performe une série d’instructions en acceptant tous les styles qui en émergent et en suivant ses impulsions. Les partitions peuvent fournir une structure pour la pratique artistique et soutenir des façons de travailler collectivement ou individuellement. Nous examinerons des partitions avec le désir de créer de futurs potentiels pour nos créations.

Objectif

  • Explorer des méthodes de création
  • Explorer des méthodes pour générer du contenu pour ses performances
  • Explorer la pratique d’attention comme méthode de présence en performance
  • Stimuler sa pratique artistique

Formateur / Formatrice

Katie Ward

Chorégraphe et interprète montréalaise, Katie Ward travaille à partir de partitions chorégraphiques qui énumèrent des réalités et créent des conditions qui perturbent la façon dont nous percevons, de sorte que notre relation avec le réel peut être réimaginée.

Katie Ward travaille actuellement sur un solo qui s’appelle Anything Whatsoever et une pièce de groupe qui s’appelle imaginationreality. Ses deux dernières oeuvres mettent en valeur la subjectivité du performeur en activant son archive corporelle. Ses chorégraphies sont des oeuvres minimalistes-maximalistes à travers lesquelles elle crée de l’espace pour des choses diverses; complètes, ou en parties, sérieuses, raffinées,  farouches et effrénées… Ses chorégraphies antérieures incluent Infinity DoughnutRock SteadyHuman Synthesizer, et Matière grise.

Ces pièces ont tourné en France et en Angleterre et ont été présentées au festival Nottdance – organisé par Dance4, au Festival Exit à la Maison des Arts de Créteil et au Festival Via à Maubeuge. Katie Ward a créé Matière grise, un solo relationnel présenté au Festival Transamériques de Montréal, et Human Synthesizer, un solo avec deux performeurs supplémentaires sur la réanimation des objets du théâtre.