Calendrier culturel

L’AMOUR PAIERA LE LOYER STAND-UP POÉTIQUE

Lieu
Rouyn-Noranda
Agora des Arts (Billetterie de l'Agora des Arts)
170 avenue Murdoch, J9X 1E4, Rouyn-Noranda
819 797-0800

Description

Sonia Cotten est une poète qui a publié à ce jour quatre recueils de poésie : « Changer le Bronx en or » (2002) aux Éditions Les Intouchables et « Nique à feu » (2006), « Ovalta » (2011) et « Corps simples » (2015) aux Éditions Poètes de brousse. Originaire de l'Abitibi, elle est une poète-performeuse importante de sa génération, régulièrement invitée à lire ses textes lors d'événements tel le Festival de poésie de Trois-Rivières, entre autres. Les revues Estuaire à Montréal et Pyro en France ont également fait paraitre de ses textes. Lors d'une résidence de création à l'Agora des Arts en septembre 2016, l'artiste développera un véritable spectacle à partir de nouveaux poèmes, avec trame narrative, monologues, musique, éclairage et mise en scène. Au croisement du théâtre, de la variété, du « spoken word » et du conte, on passe du réalisme au fantastique, de l'incarnation de « Sainte-Carmen-de-la-Main » de Tremblay à « Alice au pays des merveilles » de Carroll. Elle interprètera cette oeuvre poétique spécifiquement créée pour la scène, mettant à profit ses talents de conteuse et de performeuse. Soyez les bienvenus dans cette histoire à personnages - la musique en est un, qui veut ramener au goût du jour le mouvement fantaisiste des années folles. Conception, écriture et interprétation : Sonia Cotten Compagnon musical et de jeu : Sébastien Michaud Mise en scène : André Lemelin Direction artistique : David Marin Sonia Cotten a bénéficié d'une résidence de création à l'Agora des Arts Mercredi 21 septembre 20 h 20 $ régulier/2 billets pour 35 $/10 $ étudiant Aîné = 65 ans et plus Durée prévue : 1 h 15 sans entracte https://sebastien-michaud.squarespace.com http://andrelemelin.com http://www.davidmarin.com Ils en ont dit... « Connue notamment pour ses pulls, elle fut aussi l'inventrice du principe de la démode, "selon lequel il faut porter le vêtement pour son propre corps, et non en fonction des diktats que la mode lui impose", comme on peut le lire sur son site. "Le pantalon c'est la possibilité de l'égalité entre les femmes qui ont de belles jambes et celles qui n'en ont pas", affirmait-elle par exemple. » Sonia Rykiel la Préface de Ferré: « À l'école de la poésie, on n'apprend pas: ON SE BAT » « (...) D'abord poète, auteure de plusieurs recueils publiés aux Poètes de brousse, elle fait également vibrer la poésie un peu partout sur les scènes du Québec et de l'étranger grâce à des performances qui ont fait sa renommée. Corps simples, son dernier recueil, se situe dans cette veine, et propose au lecteur des textes empreints d'une grande oralité, qui dénoncent autant qu'ils célèbrent ce qui fait notre époque : ses solitudes, ses tragédies, mais aussi ses grandeurs et ses rêves. » Mathieu Simoneau, Les Méconnus 9 juin 2016 « Assister à une prestation scénique de Sonia Cotten, c'est vivre avec elle, être à ses côtés avec une intime proximité que peu d'artistes arrivent à créer. » Jenny Corriveau, rédactrice en chef, L'Indice Bohémien Septembre 2016 « Sonia Cotten sur scène : c'est regarder une sorte de bébitte étendre du venin partout, sur tout le monde. Un mélange habile de théâtre et de poésie. Des malaises, des fous rires et des points sur les « I » qui se font l'amour dans le corps d'une femme. Elle est surement folle, mais qui pourrait s'en plaindre. Pas moi. » Sébastien Bérubé, poète et auteur-compositeur-interprète 24 août 2016 « (...) La vie est soumise à une tension. J'y ai d'abord vu la mélancolie humaine, mais il n'y avait pas que ça : le désespoir se tient à l'arrière-plan, mais est sublimé par une douceur désarmante. On finit par aller plus haut. C'est comme une longue fuite de la tristesse. On s'ouvre tranquillement à quelque chose de beau. » Susie Lévesque Les Bouquinistes (Chicoutimi) Les libraires
Cout 37.45
Billetterie TicketAcces.net
Lien
Contact
Liens Consulter le site Web de l'événement

Représentations

21 septembre 2016
20 h