Actualités

3 mai 2022

TRACÉS DE VOYAGE AU CENTRE D'EXPOSITION D'AMOS

Source

Marianne Trudel
Centre d'exposition d'Amos

  • Téléphone

    819-732-6070

  • Courriel

    marianne.trudel@amos.quebec

Le Centre d’exposition d’Amos convie le public au vernissage de l’exposition Tracés de voyage, exceptionnellement le jeudi 12 mai à 17 h en présence de l’écrivain globe-trotter Ugo Monticone et en virtuelle avec Isabelle Gagné et Marc Sauvageau.

L’exposition Tracés de voyage est inspirée par le livre du même titre d’Ugo Monticone, écrivain globe trotter, qui couvre ainsi 20 ans d’écriture à travers le monde. Véritable parcours interactif, l’exposition propose une immersion dans l’univers du voyage par l’entremise d’une vingtaine de sérigraphies. L’artiste Isabelle Gagné, pionnière de l’art mobile au Canada, a créé pour chaque pays une animation en réalité augmentée combinant des éléments d’archives de l’auteur et des éléments illustrés originaux offrant un écho aux récits du livre. Chacune des animations est également accompagnée d’une trame sonore créée par l’artiste pluridisciplinaire Marc Sauvageau. Musiques, conversations, ambiances, bruitage, sons naturels et effets sonores sont amalgamés dans une recherche élaborée qui vient rythmer les animations de réalité augmentée et renforcer le concept de mémoire fragmentaire.

L’exposition combine l’art visuel, l’art numérique, la littérature, la musique, le film et le voyage. L’intention est de plonger les visiteurs dans les différents pays pour qu’ils intègrent l’expérience à leurs propres souvenirs comme des voyages qu’ils ont eux-mêmes vécus.

Les visiteurs, munis de leur propre appareil mobile (téléphone ou tablette), téléchargent l’application gratuite Artivive et accèdent automatiquement à la réalité augmentée associée à chaque œuvre.

Né à Sherbrooke en 1975, Ugo Monticone se fait vacciner contre l’immobilisme par son père qui est alors guide de voyage. Des quarante pays qu’il a visités, Ugo en ramène les manuscrits d’une douzaine de livres, principalement des récits de voyage. Sa première publication, Chroniques de ma résurrection, reçoit la mention « Coup de cœur » du Réseau des bibliothèques de Montréal. Boursier du Conseil des arts et des lettres du Québec, il publie en 2006 son premier roman, U, et devient finaliste au Grand prix littéraire Archambault. En 2015, il lance le premier roman numérique immersif au monde, Le vendeur de goyaves. Considéré comme « le roman numérique réinventé » par La Presse et comme le « Livre du futur » par le Journal 24 h, Le vendeur de goyaves se hisse en première position des ventes de livres sur le AppStore Canada et est lauréat d’un Grand prix boomeranG. En 2018, Ugo lance Volcán. « … Ugo Monticone est plus que jamais en ébullition. Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à se jeter dans le feu de l’action de son dernier roman, Volcán, dont la version numérique immersive est captivante. » (La Presse). En 2020, Ugo lance une sorte de « best of » de son parcours d’écrivain voyageur, Tracés de voyage, qui survole 20 ans de voyage en 20 chapitres sur 20 pays. Innovation littéraire, il s’agit du premier récit de voyage au monde à intégrer des animations en réalité augmentée. Tracés de voyage était finaliste aux Prix Numix 2021, la plus haute distinction en créativité numérique au Québec. Toujours en 2021, le Conseil des arts et des lettres du Québec lui octroie le Prix Artiste de l’année dans les Laurentides.
Isabelle Gagné est une artiste multimédia qui vit et travaille à Mirabel. Fortement alimentée par son environnement numérique, l’artiste porte un intérêt particulier aux marqueurs du patrimoine québécois. Sa pratique s’articule par la photographie, la poésie, les archives numérisées ainsi que des dispositifs déployés sur le réseau. Depuis 2009, son travail est présenté dans des expositions individuelles et collectives au Canada et à l’étranger. Pionnière de l’art mobile au Canada, elle a cofondé le Mouvement Art Mobile (MAM) en 2011 et c’est en tant que commissaire qu’elle coréalise l’exposition et le catalogue Mobilisations — L’art mobile au Québec qui a parcouru la province de 2016 à 2018 et que nous avons d’ailleurs reçu au Centre d’exposition d’Amos. Elle a coécrit « Pourquoi art mobile », un essai publié dans la revue Théorème aux éditions Presses Sorbonne Nouvelle (2018).
Ancien journaliste à TVA-LCN, créateur éclectique, Marc Sauvageau se définit comme un artiste multidisciplinaire de la parole. Il est le réalisateur de plusieurs courts documents vidéos. Dramaturge passionné, il a écrit et monté deux pièces de théâtre, Le Spacetag ; ma Dégénération et Le Rien de Deux Kilos. Auteur passionné, il a publié un recueil de chroniques journalistiques, Invraisemblables, mais vraies ; une bande dessinée poétique, Sacré gobe-mouche ; un conte audio historique, La Déportation des Acariens et un recueil de fables, Et Dieu créa les Animaux à notre Image. Slameur-poète, artiste sélectionné par les Passeurs de rêves, il performe et présente des ateliers de slam depuis 2015. Depuis 2006, il a su développer ses aptitudes de communicateur en offrant des activités de médiation culturelle (dans le cadre de « La culture à l’école ») dans les écoles primaires et secondaires de la province. Jusqu’à ce jour, il a rencontré plus de 35 000 élèves. Ses réalisations lui ont permis de remporter une dizaine de prix et mentions spéciales.

Cette exposition se poursuivra jusqu’au 31 juillet 2022 selon l’horaire suivant :

Mardi-mercredi de 13 h à 17 h 30
Jeudi-vendredi de 13 h à 17 h 30 et de 18 h 30 à 20 h 30
Samedi de 10 h à 12 h et 13 h à 17 h
Dimanche de 13 h à 17 h
Entrée libre
Fermé le 24 juin et 1er juillet sinon l’horaire habituel s’applique.

La visite des expositions se fait dans le respect des mesures de prévention COVID-19 requises en nos lieux.

Le Centre d’exposition d’Amos est une institution muséale agréée par le gouvernement du Québec et qui bénéficie du
soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec.

-30-

Site Web
Communiqué