Actualités

31 mai 2021

Jean-Lou David : grand lauréat du Prix littéraire de l’Abitibi-Témiscamingue 2021

Source

Michelle Bourque
Bibliothèques municipales de Val-d'Or

  • Téléphone

    819-824-2666

  • Courriel

    michelle.bourque@ville.valdor.qc.ca

Val-d’Or, le 28 mai 2021 — Monsieur Jean-Lou David, de Rouyn-Noranda, a remporté le Prix littéraire de l’Abitibi-Témiscamingue 2021 avec un conte intitulé Les fours. Monsieur David mérite ainsi la Bourse des Libraires au montant de 1 500 $, bourse qui lui a été remise par madame Noémie Lafleur Allard de la Galerie du livre, de Val-d’Or, représentante des sept librairies qui financent ladite Bourse. Vous aurez bientôt le bonheur et le privilège de lire une partie du conte gagnant sur le site http://prixlitteraire-at.ca.

Le jury de cette année était composé de l’auteur Samuel Larochelle, l’autrice Catherine Perreault et du conteur Daniel Saint-Germain.

Au sujet du conte Les fours, les membres du jury sont unanimes :
« Parmi tous les textes reçus cette année pour le Grand Prix littéraire de l’Abitibi-Témiscamingue, le jury a décidé à l’unanimité que la première place revenait au texte Les fours. Aucune délibération ne fut nécessaire, tant le coup de coeur était puissant, instinctif et général. Porté par une plume de haut calibre, le texte nous plonge dans l’univers régional d’hier à aujourd’hui, en plein coeur de Noranda, alors que les travailleurs immigrants peinaient à se tailler une place. Réussissant à parler de l’Histoire avec un grand « H », tout en insérant une part de mystère qui flirte avec le genre du conte de façon inusitée, l’histoire nous tient en haleine et nous apprend beaucoup de choses, sans se gêner pour inclure un sous-texte engagé particulièrement réjouissant. Note à l’artiste : on en prendrait un roman! »

En plus de décerner la Bourse des Libraires, les membres du jury ont attribué à monsieur Bruno Crépeault, de Val-d’Or, la mention Télé-Québec, assujettie d’une bourse de 500 $, pour son conte Sooleawa et le Poisson blanc.

Au sujet de cette mention « coup de cœur » :
« Sooleawa et le Poisson blanc est un conte empreint de poésie et d’images d’une grande sensibilité. Les personnages, vivants et cohérents, nous emmènent avec fluidité dans une aventure où rayonne le don de soi par amour de ses semblables. »

La bourse a été offerte par monsieur André Cullen, coordonnateur régional, Télé-Québec.

Le Comité du Prix littéraire de l’Abitibi-Témiscamingue remercie tous les participants et toutes les participantes qui lui ont fait parvenir des textes et félicite Jean-Lou David et Bruno Crépeault pour leur travail d’écriture. Le Comité remercie également les membres du jury qui ont offert leur temps et leur expertise pour évaluer les manuscrits.

Le Comité profite de l’occasion pour annoncer que le concours sera de retour en 2022. Les règlements et les critères précis seront bientôt connus du public par voie de communiqué dans les divers médias et sur le site prixlitteraire-at.ca.

Rappelons que La Bourse des Libraires est financée par :
• la Librairie du Nord, de La Sarre ;
• la Galerie du Livre, de Val-d’Or ;
• le Service scolaire, de Rouyn-Noranda ;
• la Papeterie Commerciale, d’Amos et de Val-d’Or ;
• la Librairie Servidec, de Ville-Marie ;
• le Boulon d’ancrage, de Rouyn-Noranda et
• la librairie En Marge, de Rouyn-Noranda.

Le prix monétaire de La mention Télé-Québec est offert par Télé-Québec. Soulignons aussi l’apport de Pierre Dufour, député d’Abitibi-Est et Ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Suzanne Blais, Députée d’Abitibi-Ouest et Émilise Lessard-Therrien, Députée de Rouyn-Noranda–Témiscamingue qui ont contribué à la réalisation de ce projet.

Le Comité du prix littéraire de l’Abitibi-Témiscamingue désire remercier également l’organisation du Salon du livre, le Conseil de la culture et le Regroupement des bibliothèques publiques de la région pour leur soutien.

-30-

Source :
Comité du Prix littéraire de l’Abitibi-Témiscamingue
concours@prixlitteraire-at.ca

Entrevues :
Carolle Anne Bilodeau, présidente
819-856-1460

Site Web
Communiqué