Actualités

21 janvier 2022

APPEL A PARTICIPATION – PERFORMEURS ET PERFORMEUSES - MUSEE D'ART DE ROUYN-NORANDA

Source

Barbara Beranek
Musée d'art de Rouyn-Noranda

  • Téléphone

    8197626600

  • Courriel

    bberanek@museema.org

LA FORÊT, temps 1 de À l’est de Nod
Toutes les informations sont disponibles sur le site internet du MA :
https://museema.org/appel-a-participation-performeurs-et-performeuses/

À l’est de Nod est une installation chorégraphique où le public déambule à son rythme au sein de trois espaces: La forêt, L’errant·e et L’abîme. L’œuvre propose une réflexion expérientielle autour des limites physiques et psychiques, intimes comme politiques, que nous partageons.

Le présent appel à participation concerne uniquement la performance de La forêt.

La démarche transdisciplinaire d’Andréane Leclerc s’inspire de la contorsion qu’elle a pratiquée pendant plus de vingt ans. La forêt est une partition chorégraphique singulière, sans début ni fin prédéterminée, et qui évolue au rythme des performeurs et performeuses. Avec le groupe, la chorégraphe explore des corps-natures plus instinctifs et cosmiques, que sociaux, performants et disciplinaires.

Pour la performance de La forêt, nous cherchons à créer un groupe de 9 performeurs et performeuses afin de prendre part à :

Un processus créatif du 5 au 11 février 2022
Une captation les 12 et 13 février 2022
Si rendu possible par le gouvernement, une série de 3 spectacles les 14-15-16 février 2022 en première mondiale au Musée d’Art de Rouyn, ou s’il n’est pas possible de faire les représentations, nous réfléchissons à d’autres types de captation (hold)
Les performances sont d’une durée de 4 heures en continu.

Profil recherché
Nous cherchons à créer une forêt forte de sa biodiversité. Par biodiversité nous entendons : un groupe intergénérationnel, interdisciplinaire et aux capacités physiques et cognitives diverses.

Ce qui nous intéresse, ce sont les différents rapports et relations que les performeurs et performeuses entretiennent avec leur corps vécu : comment chacun·e habite son corps et s’exprime à travers lui.

L’espace de création recherché par la chorégraphe en est un d’écoute, d’ouverture et de transformation : trois principes clés de son approche de la contorsion pour corps non-contorsionnistes. Le travail physique proposé se tisse ainsi dans l’attention et la considération de ce qui nous lie; de ce qui nous noue, dans l’espoir que s’y dévoilent nos histoires intimes et collectives.

Les performeurs et performeuses recherché·es doivent impérativement avoir une démarche artistique ET une pratique physique quotidienne, peu importe s’ils·elles sont en début ou en fin de carrière, autodidacte, ou en marge. Plus concrètement, nous cherchons :

des artistes venant de divers champs disciplinaires ;
des chercheur·es, praticien˙nes et/ou théoricien·nes du corps, de la performance, des arts vivants, etc. ;
des auteur·ices ou concepteur·ices ;
des étudiant·es d’écoles d’art.
Inclusivité, accessibilité et intensivité du travail
Aucune formation en danse ou professionnalisation quelconque n’est exigée. Les personnes neuroatypiques et/ou ayant des capacités physiques différentes ou réduites sont fortement invitées à déposer leur candidature. Tout au long du processus de création, un respect absolu de ses limites ressenties, physiques et mentales est exigé. Il s’agit d’un travail exigeant et intensif. Chaque participant·e est autonome et s’engage à maintenir un climat de bienveillance envers soi et les autres.

Informations pertinentes
Dates
Processus créatif :
5 et 6 février, de 10h à 20h (tbd)
7 au 10 février, de 17h à 22h
11 février, relâche
Captation :
12 et 13 février, 9h à 18h
Première mondiale, représentations et/ou autres captations alternatives (hold)
14-15-16 février, 15h (showcall) et représentation de 17h à 21h
Lieu : Musée d’art de Rouyn

Application : Remplir le google form avant le 28 janvier 2021

Présence requise : Du 5 au 16 février 2022 inclusivement

Les participant.e.s doivent être impérativement disponible pour l’entièreté du processus et des présentations, y compris les hold.

Rémunération : Les artistes seront rémunérés un cachet forfaitaire de 750$ pour la semaine de répétition (5 au 11 février), et 250$/captation-représentations (12 au 16 février)

Un cachet minimal de 1250$ est garanti, et pouvant aller jusqu’à 2000$ si les hold ont lieu.

Valeur : Dans un esprit d’éco responsabilité, nous favorisons le localisme, la rencontre humaine et l’échange interculturel.

Informations additionnelles
Andréane Leclerc est une artiste en nouvelle pratique corporelle basée à Montréal, Tio‘tia:ke. Contorsionniste de formation (École nationale de cirque de Montréal, 2001), danseuse contemporaine autodidacte, elle obtient en 2013 une maîtrise sur la dramaturgie du corps au département de théâtre de l’UQAM. Afin de poursuivre sa pratique de recherche et création, elle fonde la compagnie Nadère arts vivants et crée des pièces conceptuelles (Di(x)parue ; InSuccube ; Bath House ; Cherepaka ; Mange-Moi ; The Whore of Babylon featuring The Tiger Lillies ; Sang Bleu). Ses œuvres sont présentées internationalement au Japon, au Danemark, en France, au Caire, au Brésil, en Uruguay, etc. Depuis 2015, Andréane Leclerc enseigne internationalement divers ateliers traitant du processus créatif, de la dramaturgie circassienne contemporaine, et de l’amplitude de la colonne vertébrale. www.nadereartsvivants.com

Site Web