Actualités

1 avril 2021

Ouverture nouvelles expositions politiques à l'Écart

Source

Audrée Juteau
l'Écart

  • Téléphone

    819-797-8738

  • Courriel

    audree.juteau@lecart.org

Rouyn-Noranda, le 01 avril 2021

L’Écart vous convie dès le 7 avril 19h00 pour l’ouverture de deux nouvelles expositions engagées ! Paolo Almario de Chicoutimi présente Marmelade, une exposition politique dans laquelle de grandes photos de hauts dirigeants colombiens corrom-pus s’autodétruisent tranquillement sur une longue période, alors que simultané-ment, l’artiste Clément de Gaujelac présente une installation s’intéressant au capita-lisme et au fait que Les Maitres du monde sont des gens. Les artistes présenteront éga-lement des conférences.

Clément de Gaulejac
Les maitres du monde sont des gens
Exposition 7 avril au 30 mai 2021
Conférence 7 avril 19h00 *

En entrant dans la galerie, on plonge dans une fresque tragicomique. Les ultra-riches, sur leurs embarcations, tentent de fuir à tout prix l’apocalypse. Dans l’univers de Clément de Gaulejac, on comprend tout. Inhabituel, n’est-ce pas? Il a chassé le brouillard qui nous obs-truait la vue. Comme un phare à l’horizon, une enseigne au néon nous indique le titre de l’exposition : « Les maitres du monde sont des gens ». Prenons le temps d’y réfléchir en découvrant la suite : des portraits dans des cadres ovales inspirés de personnages tout-puissants comme Marie-Antoinette, fière de sa grosse perruque, qui ne s’attendait pas à ce qu’on lui tranche la tête. D’ailleurs, le patron d’Amazon, fier de sa grosse perruque…

Cette exposition « puise aux sources de notre sidération collective devant le mythe de la fin du monde et tous les monstres qu’il active. » Mais qui sont ces monstres? Qui sont ces gens? Quand on lui demande s’il en est un, maitre du monde, Clément de Gaulejac regarde par la fenêtre et dit : « C’est une bonne question; on ne se pensait pas dominant et, tout à coup, on l’est. »

*Réservation requise pour la conférence, seulement par courriel à info@lecart.org. La con-férence aura lieu à même la salle d’exposition. Une place assise sera assignée à chacun des participants.

Paolo Almario
Marmelade
Exposition 7 avril au 30 mai 2021
Conférence : plus d’info à venir

Une machine imposante, froide, tranchante, un mécanisme menaçant. Cette structure res-semble à une maison. Comme la maison de la famille Almario, elle est destinée à être dé-truite. Des portraits de magistrats colombiens ornent les murs. Ils ont signé l’ordre d’arrêter le père Almario en se basant sur de faux témoignages. Leurs visages, composés d’étiquettes de confiture colombienne, sont programmés pour être émiettés devant nos yeux. Sur la table, du pain et de la marmelade sont à notre disposition. Le pouvoir poli-tique est entre nos mains. C’est ainsi qu’on distribue le pouvoir en Colombie, de façon ir-régulière, comme on tartine une tranche de pain.

« De 2011 à 2015, j’ai fait mes expositions avec seule ambition de faire libérer mon père. » C’était osé, au début, d’accuser ces magistrats. Mais les enquêtes, petit à petit, ont prouvé leur crime. L’un d’eux est d’ailleurs en fuite au Canada.

Son père est finalement relâché grâce à l’aide d’une ONG qui prend connaissance de l’exposition. Paolo Almario, victorieux, est épuisé. Sa famille reste une miette de la grande histoire. Les accusations, les investigations, ça n’arrête pas. Marmelade fait appel à l’universalité. « Qu’est-ce qui déclenche une violence aussi grosse comme détruire la mai-son de quelqu’un? » nous demande l’artiste.

Pour plus d’information sur les projets et les artistes consultez le www.lecart.org

Audrée Juteau
Directrice générale et artistique
audree.juteau@lecart.org
(514) 962-1499

Site Web
Communiqué