Actualités

20 octobre 2020

Le 39e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue Une programmation relevée !

Source

Claudelle Rivard
Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue

  • Téléphone

    819 762-6212

  • Courriel

    communication@festivalcinema.ca

52 premières : 15 mondiales, 11 nord-américaines, 19 canadiennes et 7 québécoises
En salle ou en ligne, en toute sécurité !

Rouyn-Noranda, 20 octobre 2020 – Pour une 39e année, le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue nous fait voyager aux quatre coins du globe grâce à sa solide programmation de films nationaux et internationaux. Un regard bouleversant sur le monde, des œuvres marquantes, des rires sincères, des moments forts comme autant de perles cinématographiques, voilà ce que nous réserve à nouveau le Festival. Au grand bonheur des cinéphiles, 16 longs métrages, 72 courts et moyens métrages seront présentés, dont 32 animations en provenance de 22 pays. Toujours à l’affût des exclusivités et des primeurs, le 39e Festival vous présente en programme principal, incluant l’Espace court et son programme pour les écoles, pas moins de 25 films primés et un total impressionnant de 52 premières : 15 mondiales, 11 nord-américaines, 19 canadiennes et 7 québécoises.

LES FILMS D’OUVERTURE ET DE FERMETURE : Affronter les épreuves !

C’est avec un regard lumineux rempli d’espoir que le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue commencera et terminera en beauté sa programmation 2020.

En ouverture du Festival le samedi 31 octobre, venez découvrir la première nord-américaine de LE CLUB VINLAND, dernière création du réalisateur québécois Benoît Pilon(Roger Toupin, épicier variété, Ce qu’il faut pour vivre et Iqaluit) qui met en vedette Sébastien Ricard (Dédé à travers les brumes, Les invasions barbares, Avant que mon cœur bascule), Arnaud Vachon, François Papineau (Iqaluit, La Disparition des Lucioles, Route 132), Rémy Girard (Les invasions barbares, Il pleuvait des oiseaux, Les Boys) et Émilie Bibeau (Émilie, Quelqu’un d’extraordinaire, Ça sent la coupe). LE CLUB VINLAND, c’est l’histoire d’un éducateur exceptionnel adulé de ses élèves, mais perçu comme dérangeant par ses supérieurs. Le charismatique frère Jean est un progressiste. Pour motiver ses élèves et empêcher le décrochage du jeune Émile, il entreprend de conduire des fouilles archéologiques visant à prouver que les Vikings ont mis les pieds sur la côte du Saint-Laurent. Le film est produit par Productions Avenida et distribué par Les Films Opale.

La cerise sur le sundae de cette belle semaine sera la première mondiale de DANSER SOUS LA PLUIE, un premier long métrage de la Rouynorandienne Rachelle Roy. Ce documentaire clôturera le 39e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, le jeudi 5 novembre. Rachelle Roy a tourné les premières images de son film quelques jours à peine après avoir appris qu’elle portait en elle un cancer du sein. Elle ouvre la porte de son jardin secret et s’exprime, sans censure, au sujet des épreuves que la maladie l’oblige à surmonter. Au début, elle parle de ses émotions, communique et explique les résultats des nombreux examens qu’elle subit. Tour à tour, elle cède au découragement, pleure, reprend courage, rit et garde espoir. Au fil du temps, elle devient l’actrice principale de sa propre guérison. Le film est produit et distribué par Les Frangines.

DES FILMS INTERNATIONAUX TÉMOINS DE NOTRE ÉPOQUE : Des voyages inspirants et bouleversants

La programmation 2020 du Festival un répertoire impressionnant de productions internationales.

Un film que nous sommes fiers de compter dans notre programmation est LA FINE FLEUR, du réalisateur Pierre Pinaud (Parlez-moi de vous, Gelée précoce et Submersible) qui sera présenté le dimanche 1er novembre. LA FINE FLEUR nous présente Eve Vernet, qui a été la plus grande créatrice de roses. Aujourd’hui, son entreprise renommée est au bord de la faillite et sur le point d’être rachetée par un puissant concurrent. Véra, sa fidèle secrétaire, croit détenir la solution en engageant trois marginaux en insertion sociale sans aucune compétence horticole. Leur objectif commun est de sauver la petite exploitation artisanale. Les interprètes sont Catherine Frot (Marguerite, Un air de famille et Le dîner de cons), Olivia Côte (Vous les femmes, Antoinette dans les Cévennes et Elle l’adore), FatsahBouyahmed (La vache, Coursier et Les invisibles), Melan OmertaetMarie Petiot (Casting sauvage, Y et Marie-Francine). Il est produit par Estrella Production et distribué par MK2 Mile-end.

Le lundi 2 novembre, découvrez ALL THIS VICTORY, du réalisateur et artiste visuel Ahmad Ghossein (White Noise, Lebanon Factory et The Fourth Stage, Al Marhala Al Rabiaa). ALL THIS VICTORY se déroule pendant que la guerre fait rage entre Hezbollah et Israël. Pendant un cessez-le-feu de 24 heures, Marwan part à la recherche de son père qui avait refusé de quitter son village. Le cessez-le-feu prend fin abruptement et Marwan, qui n’a pas retrouvé son père, est forcé de trouver refuge chez Najib, un ami de son père. La situation s’intensifiera dans les jours suivants. La distribution est composée de Karam Ghossein, Boutros Rouhana (Man is Hunter, The Stream et Ge.hen’nah), Adel Chahine (Good Morning et Submarine), Issam Bou Khaled (Falafel, Un homme perdu et Autour de la maison rose) et Sahar Minkara. Le film est produit par Abbout Productions et MPM Films et distribué par AZ Films.

Le lundi 2 novembre sera aussi présenté la première canadienne du long métrage TANTAS ALMAS/VALLEY OF SOULS. Il a déjà remporté le prix du Meilleur Film au Festival International du film de Marrakech et est réalisé par Nicolás Rincón Gille (Noche herida, En lo escondido et L’étreinte du fleuve). En 2002, José revient à la maison et découvre que des forces paramilitaires ont tué ses fils, Dionisio et Rafael, et jeté les corps dans la rivière Magdalena Medio. Pour éviter que leurs âmes soient tourmentées et prisonnières de ce monde, il entame une quête solitaire pour les récupérer et leur offrir un enterrement. À bord de son canot, José découvre la magie d’un pays déchiré. La distribution comprend Arley De Jesús et Carvallido Lobo. Il s’agit d’une production Medio de Contencion Producciones et est distribué par Best Friend Forever.

Film à ne pas manquer également, venez découvrir SUPERNOVA, présenté en première québécoise le mardi 3 novembre. Son expérience en festival a déjà été bien récompensé avec le Hibou d’argent du Festival du film de Tirana, le titre de meilleur film au Festival du film de Monterrey et meilleur réalisateur au Festival du film Pune. La réalisation est signée Bartosz Kruhlik (Zar, Rest4rt et Wyciezka). Le film met en scène trois hommes, un lieu et un événement qui changera l’existence de chacun d’entre eux. Un conte universel, présenté dans un style réaliste, qui relate quelques heures dans la vie d’une communauté rurale. L’œuvre met en vedette Marek Braun (Proceder), Marcin Hycnar (Ogród Luizy, Volta et Pour nous, le soleil), Marcin Zarzeczny (Klubwlóczykijów, Ukladzamkniety et Serce do walki), Agnieszka Skibicka (Obce Niebo) et Anna Mrozowska (Jaterazklamie, Syn Królowej Sniegu et Nowy Swiat). Le film est produit par Munk Studio et distribué par IKH Pictures Promotion.

LOS LOBOS est un film mexicain réalisé par Samuel Kishi Leopo (Somos Mari Pepa) et qui sera présenté en première québécoise au Festival le mardi 3 novembre. En 2020, il a déjà remporté le Grand Prix du Jury & Independent Peace Film Award de La Berlinale Generation K Plus, le Meilleur Film – HBO Latino-américain du Miami Film Festival et le Prix spécial du jury au Festival international du film de Fribourg. Dans LOS LOBOS, Max, Léo et leur mère Lucia franchissent la frontière entre le Mexique et les États-Unis à la recherche d’une vie meilleure. En attendant que Lucia revienne du travail, les enfants construisent un univers imaginaire avec leurs dessins et songent à la promesse de maman d’aller au pays des rêves : Disneyland. Ce long métrage met en vedette Martha Reyes Arias (La otra Emma, The Worst Crime et Nunca me fui), Maximiliano Nájar Márquez, Leonardo Nájar Márquez, Cici Lau (Legally blonde, Better things et Best wishes) et Johnson T. Lau. Le film est produit par Animal de Luz Films et distribué par Figa Films.

Le mercredi 4 novembre, ce sera au tour du film EFFACER L’HISTORIQUE, grand lauréat de l’Ours d’argent au Festival de Berlin 2020, d’occuper l’écran du Théâtre du Cuivre. EFFACER L’HISTORIQUE prend place dans un lotissement en province, où trois voisins sont aux prises avec les nouvelles technologies et les réseaux sociaux. Ensemble, ils décident de partir en guerre contre les géants d’Internet. Une bataille qui s’annonce périlleuse. Ce long métrage est réalisé par Benoît Delépine (Le grand soir, Aaltra et Louise-Michel) et Gustave Kervern (Le grand soir, Aaltra et Louise-Michel). Depuis 2004, ils ont coréalisé neuf films, dont Le grand soir primé à Un certain regard à Cannes. Le film met en scène Blanche Gardin (#jesuislà, Problemos et Workingirls), Denis Podalydès (Caché, Jeanne et le garçon formidable et La conquête), Corinne Masiero (Capitaine Marleau, Louise Wimmer et De rouilles et d’os), Vincent Lacoste (Plaire, aimer et courir vite, Les beaux gosses et Amanda) et Benoît Poelvoorde (C’est arrivé près de chez vous, Le tout nouveau testament et Les émotifs anonymes). Le film est produit par Les Films du Worso et distribué par Métropole Films Distribution.

Le mercredi 4 novembre, sera présenté la première québécoise de LA ODISEA DE LOS GILES/HEROIC LOSERS. Le film se déroule à l’époque du célèbre Corralito argentin, en 2001, où le grand désastre financier frappe. Après s’être aperçus que leur gérant de banque et un avocat corrompu leur avaient tout volé, quelques voisins d’une petite ville se regroupent pour tenter de retrouver l’argent perdu en achetant des silos abandonnés. Rien ne se passe comme prévu. Ce film est réalisé par Sebastián Borensztein (Un cuento chino et Koblic), un réalisateur et scénariste argentin dont les œuvres ont été maintes fois primées. LA ODISEA DE LOS GILES/HEROIC LOSERS met en scène Ricardo Darín (Un cuento chino, Dans ses yeux et Nueve Reinas), Chino Darín (Mirage, L’ange et Compañeros), Luis Brandoni (Esperando la carroza, Mi cuñado et Convivencia), Veronica Llinás (La mujer de los perros, Cerro Bayo et Soy tu aventura) et Daniel Araoz (L’homme d’à côté, La Noche màs Larga et Notre enfant). La production du film est assurée par K&S Films et sa distribution par AZ Films.

Nous avons également une production danoise KØD OG BLOD/WILDLAND qui sera présentée le jeudi 5 novembre. Jeanette Nordahl (Nylon et Waiting for Phil) en est la réalisatrice. Ida a 17 ans. À la suite du décès accidentel de sa mère, elle est placée par les services sociaux auprès de sa tante et de ses cousins. Sa mère ayant coupé les liens avec sa sœur, Ida découvre alors sa nouvelle famille, fusionnelle et remplie d’affection. Elle réalise également que sous l’emprise de sa tante, ses cousins forment une organisation criminelle violente. Alors qu’elle cherche à trouver sa place, l’amour et la violence deviennent impossibles à séparer. Petit à petit, Ida prend conscience que sa mère s’est efforcée de fuir… Nous y retrouvons Sandra Kampp (The Rain, I want you to panic et Hollow Heart), Sidse Babette Knudsen (Borgen – Une femme au pouvoir, Westworld et Inferno), Joachim Fjeldstrup (Steppeulven, Au nom du père et Den Blå Orkidé), Elliott Crosset Hove (Winter Brothers, Before the Frost et Muskelsvindler) et Besir Zeciri (Den Gode, Les lettres d’Amina et Pinde & Pistoler). Le film est produit par Snowglobe et distribué par BAC Films.

Nous aurons la chance d’avoir en première nord-américaine, IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’EST, le jeudi 5 novembre. Ce long métrage est réalisé par Larissa Sadilova (Bon anniversaire!, Slyubovyu. Lilya et Synok). IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’EST est son quatrième film, réalisé au cours de la dernière décennie. Il s’agit d’une chronique des amours contrariées d’un couple adultérin, à Troubtchevsk, dans la campagne russe contemporaine. Les comédiens et comédiennes sont Egor Barinov (Ballada o bombere, Apostol. Ottsovskiyinstinkt et Nebopadshikh), Kristina Shnaider, Yury Kisilyov, Maria Semyonova (La chute, Styd et Tsarapina) et Valentina Kozova. Le film est produit par SHIM Films et distribué par K-Films Amérique.

DES RÉALISATIONS QUÉBÉCOISES SAISISSANTES

Le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue a l’honneur d’offrir à ses festivaliers des productions québécoises puissantes.

Le dimanche 1er novembre, nous avons l’honneur de présenter cette production canadienne et irlandaise, MY SALINGER YEAR/MON ANNÉE SALINGER de Philippe Falardeau (Monsieur Lazhar, C’est pas moi, je le jure! et La moitié gauche du frigo). Dans les années 1990, Joanna, une jeune femme rêvant d’écriture, se fait embaucher comme assistante de l’agente littéraire de J.D. Salinger. Alors que sa patronne Margaret, une femme excentrique aux fortes valeurs conservatrices, lui confie la lourde tâche de répondre au volumineux courrier des fans de Salinger, Joanna peine à trouver sa voix. On y retrouve les interprètes Margaret Qualley (Once Upon a Time in Hollywood, Fosse/Verdon et Kenzo World), Sigourney Weaver (Alien, le 8e passager, Avatar et Alien, la résurrection), Douglas Booth (Jupiter : Ascending, Pride and Prejudice – Zombie et Lol USA) et Théodore Pellerin (Genèse, Chien de garde et Boy Erased). Le film est produit par Micro_scope et distribué par Métropole Films Distribution.

Le dimanche 1er novembre, découvrez également la première mondiale de LES VIEUX CHUMS, le dernier long métrage de Claude Gagnon (Kenny, Kamataki et Karakara). LES VIEUX CHUMS est le septième film de Claude Gagnon à être présenté au Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue. On y rencontre Pierrot qui rentre à Ste-Hyacinthe, sa ville natale, pour y revoir les gens et les lieux qu’il aime. Il vient boucler la boucle, fermer les livres. Serein, Pierrot n’a pas peur de cette mort qui se pointe prématurément. Il sollicite son ami d’enfance, Jacques, pour l’aider à bien finir ses jours. Le film met en vedette Patrick Labbé (Il était une fois les Boys, Starbuck et The high cost of living), Paul Doucet (L’Amour, Antigone et La chute de l’empire américain), Luka Limoges (L’Ouragan Fuck You Tabarnak, Survivre et Bromance), Marie-Pier Labrecque (Wanda et L’Empire Bo$$é) et Hassan El Fad (L’Orchestre de Minuit, Ali, Rabiaa et les Autres… et Solomon). Il est produit par Objectif 9 et distribué par Maison 4:3.
Mardi le 3 novembre, vous êtes conviés à la première mondiale du documentaire, réalisé par Yves Langlois (Le Dernier envol, Les Patenteux d’énergie et À Baie Comeau ce soir), RAÔUL DUGUAY PAR DELÀ LA BITTT À TIBI. Le film parle bien entendu de Raôul Duguay qui a célébré ses 80 ans le 13 février 2019. Pourtant, les réalisations de ce porte-étendard des années 1970 demeurent méconnues. Plus qu’un film biographique, il met en lumière toutes les dimensions de l’artiste originaire de Val-d’Or, qui nous présente sa philosophie, sa musique, sa poésie et ses peintures. Avec ses amis, il perce les secrets de l’inspiration. Ce film intimiste, tourné durant plusieurs années par un de ses amis, présente son processus créatif unique et spectaculaire. Le film est distribué par Les Productions Lany.
Le mercredi 4 novembre, tout un chacun auront la chance de découvrir la première mondiale du film IRVIN BLAIS, LA VOIX DU PEUPLE. Ce documentaire réalisé par Guillaume Sylvestre (Colombe Sauvage, L’énergie d’un peuple et Laurent Gerra) présente le très populaire chanteur country Irvin Blais. Homme polyvalent, Guillaume Sylvestre est scénariste, réalisateur et monteur. Il a à son actif plus d’une vingtaine de productions documentaires, tant à la télévision qu’au cinéma, dont plusieurs encensées par la critique et diffusées dans des festivals internationaux. Irvin Blais a décidé, après une carrière en construction sur les chantiers de la Côte-Nord, de tout laisser tomber pour se consacrer au métier de chanteur country. Snobé des médias grand public et de l’intelligentsia artistique, Irvin Blais est aujourd’hui l’un des cinq artistes francophones qui vend le plus d’albums au Québec. Le film est produit et distribué par Magasin Général et présenté en collaboration avec Canal D.

LES CINÉASTES D’ICI : Une production régionale incroyable!

Le lundi 2 novembre, vous aurez l’opportunité de faire l’écoute de la première mondiale du documentaire PASSAGE, premier long métrage de la témiscamienne Sarah Baril Gaudet (Là où je vis). On y suit Gabrielle et Yoan qui ont tous deux 18 ans. Même s’ils ont tous les deux grandi au Témiscamingue, leurs aspirations sont opposées. Alors que Yoan souhaite quitter la région afin de briser sa solitude et d’explorer son homosexualité, Gabrielle est déchirée à l’idée de poursuivre ses études loin de la maison. PASSAGE dresse un portrait poétique de ces deux protagonistes en transition vers l’âge adulte qui tentent de s’épanouir et de tracer leur chemin. Il est produit par La Cabane et distribué par Les Films du 3 mars.

Le lundi 2 novembre, venez découvrir la première mondiale de la toute dernière création de la réalisatrice Béatriz Mediavilla (Habiter le mouvement, un récit en dix chapitres et Danse avec elles), STILL FEEL YOU WITH ME/VOUS SENTIR TOUS. Il s’agit d’un court métrage qui relate une expérience collective à distance lors d’un atelier dirigé par Béatriz Mediavilla, au Portland dance film festival. Le film a été tourné en octobre 2020, en pleine pandémie.

Le lendemain mardi 3 novembre, c’est au tour du duo d’artistes multidisciplinaires de Rouyn-Noranda Geneviève Crépeau et Matthieu Dumont, connus sous le nom de Geneviève et Matthieu, d’habiter l’écran du Théâtre du cuivre. Ils présentent la première mondiale de leur court métrage L’OPÉRA D’OR. Dans ce récit, le livreur de pizza et sa femme Feu Carthasis vivent une histoire d’amour passionnée et rythmée par la musique. Dans un ghetto profondément sauvage où se côtoient artistes marginaux et rivalités, les tentatives de rompre avec leur passé vont s’épuiser lorsque le livreur de pizza se heurte à une mutante. Le film est produit par Geneviève et Matthieu.

Mercredi le 4 novembre, en première mondiale, le documentaire QUAND L’AMOUR NE SUFFIT PAS de Jérémie Monderie-Larouche et Martin Morissette saura vous émouvoir. On y rencontre Mélanie Tardif, une grande amoureuse des chevaux. Débutant dans le milieu équestre en 2010, elle se rend vite compte que l’homme abuse souvent de l’animal. Elle brosse un portrait personnel de son cheval réformé des courses. Un documentaire poignant sur la triste réalité des chevaux de course au Québec. Le film est produit et distribué par Éthique Cheval.

COURTS MÉTRAGES PASSIONNANTS : Une variété des plus savoureuses

En plus des primeurs que nous venons de vous présenter, d’autres courts métrages de notre programmation en seront à leur première découverte par le public. Il y a ACTING OUT (Canada), de Jean-Sébastien Beaudoin Gagnon, qui présente des auditions qui ont lieu dans une école de jeunes acteurs de Shanghai. FAKH/THE TRAP (Égypte/Allemagne), réalisé par Nada Riyadh, présente un jeune couple qui se retire dans une station balnéaire égyptienne délabrée pour faire l’amour et où la jeune fille révèle qu’elle veut mettre fin à la relation. IMELDA 3 : SIMONE (Canada), de Martin Villeneuve, où le personnage d’Imelda retrouve Simone, interprétée par l’impressionnante Ginette Reno, l’autre grand-mère, après une vie de rivalité, afin de faire la paix avant la fin. IMELDA 2 : LE NOTAIRE, sera également présenté. Imelda tient une conversation tout sauf tendre avec son fils, le notaire, interprété par Robert Lepage. Toujours en première mondiale, INVEN(TAIRE) À VIF – THÉÂTRE DE TERRITOIRE (Canada), de Sonia Léontieff, est un documentaire qui témoigne du processus de création du spectacle Inven(taire) à vif. LE JOUR DU SEIGNEUR (Canada), de Simon Weizineau, où un jeune Atikamekw se remémore avec ses amis les bons moments vécus avec ses chiens. TRANCHE DE NUIT (Canada), de Romain F. Dubois et Maxime Genois, nous présente Pierre, démoralisé par son train-train quotidien, qui décide de troquer la sueur de l’usine pour la climatisation de l’hôtel. UN JOUR DE FÊTE (Canada), de Philippe Arseneault, raconte l’histoire d’une mère monoparentale qui tente d’amener de la lumière dans la vie de ses deux jeunes enfants en inventant un jeu où ils découvrent les recoins cachés de leur village en automobile. En première canadienne, découvrez WICHITA (États-Unis/Canada), une première réalisation de Sergine Dumais qui met en vedette l’interprète québécoise Maxim Roy. Wichita est une histoire de trahison qui nous présente Sara au moment où elle reçoit une demande toute simple de son conjoint, alors que celui-ci est en ligne et elle, au lit chez son amant. Elle n’aura que quelques minutes pour sauver ce qu’il reste de son mariage et on y comprend les conséquences d’une infidélité avec une autre perspective.

COURTS MÉTRAGES D’ANIMATION : Une sélection méticuleuse
Cette année encore, l’offre généreuse en courts métrages d’animation nous amène à offrir une sélection variée et délicieuse. Notons, entre autres, trois excellents films d’animation canadiens qui agrémenteront la programmation du 39e Festival. LA MARCHE, de Yoakim Bélanger, raconte une histoire où des femmes de tous les âges émergent de l’ombre. Guidées par leur instinct, elles devront affronter et transcender leurs propres limites. LE MAL DU SIÈCLE, de Catherine Lepage, a remporté le Prix du public de la Compétition internationale Les Sommets du cinéma d’animation. Une jeune femme se décrit sous un jour idyllique, mais la narration visuelle illustre la charge anxiogène de l’hyperperformance. Il y a aussi MOI, BARNABÉ, de Jean-François Lévesque, qui sera présenté en première québécoise. La foudre s’abat sur le clocher de l’église de Barnabé, qui est confronté à un sentiment de vide intérieur, et un étrange volatile lui rend visite, le forçant à reconsidérer sa vie.

AUSSI EN SALLE, AU THÉÂTRE DU CUIVRE DE ROUYN-NORANDA

UN SAMEDI APRÈS-MIDI EMPLI DE FIERTÉ : Remise de deux doctorats honorifiques de l’Université du Québec

Le Festival est très heureux d’accueillir une activité exceptionnelle le samedi 31 octobre, à 14 h. Madame Manon Barbeau et les trois cofondateurs du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, messieurs Jacques Matte, Louis Dallaire et Guy Parent, recevront un doctorat honoris causa, décerné par l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), sous l’égide de l’Université du Québec. Pour les cofondateurs du Festival, cela souligne leur travail considérable depuis la création du Festival, il a plus de 40 ans. Le Festival a été le vecteur du développement de multiples retombées sur les milieux culturel, économique, touristique et social de la région et l’amorce d’une foule d’initiatives culturelles en région. Pour Manon Barbeau, cette récompense démontre l’importance de sa contribution auprès des jeunes des Premières Nations du Québec, entre autres par la création de la Wapikoni mobile, qui permet à des jeunes Autochtones de se réapproprier leur culture et de l’exprimer par le médium qu’est le 7e art.

LES INVITÉS qui accompagneront leurs films en Abitibi-Témiscamingue

Chaque année, le Festival accueille plusieurs artistes du domaine du cinéma fiers de présenter leur petit dernier à un public passionné. Bien que les conditions actuelles nous amènent à réduire considérablement la liste des invités et à ne recevoir que des artistes du Québec, nous sommes heureux d’annoncer que nous allons recevoir une vingtaine d’artisan(e)s des films de la programmation. Ces artistes seront reçus en respectant les strictes consignes de la santé publique. La liste officielle des invités du Festival sera dévoilée quelques jours avant l’événement.

VOTATION EN LIGNE : plus sécuritaire, plus pratique, plus écologique!

Pour la première fois cette année, le vote du public pour LE GRAND PRIX HYDRO-QUÉBEC et pour LE PRIX ANIMÉ TVA – ABITIBI-TÉMISCAMINGUE se fera UNIQUEMENT en ligne, sur le site Web du Festival (festivalcinema.ca). Comme par le passé, il sera possible de voter durant toute la semaine du Festival. Notez bien qu’il sera essentiel de conserver chacun de vos billets. En effet, pour voter pour un bloc, vous aurez besoin du numéro de série du billet de ce bloc. Chaque numéro de série sera votre identifiant unique qui vous permettra de voter pour les films du bloc correspondant.

Si vous ne possédez ni téléphone intelligent ni ordinateur à la maison, ou que vous rencontrez des problèmes techniques, des bénévoles seront sur place pour vous accompagner. Du dimanche 1er au jeudi 5 novembre, ils seront à votre service, à des postes informatiques dans le foyer du Théâtre du cuivre. Merci de prendre note des consignes sanitaires incontournables tout au long du Festival (port du masque, distanciation de 2 mètres, lavage des mains).

Si vous souhaitez remporter le prix de participation offert par Hydro-Québec, vous pourrez simplement inscrire vos coordonnées sur le bulletin de vote virtuel.

LE PRIX TÉLÉBEC : L’appel à l’excellence

Depuis 36 ans, Télébec et le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue font équipe afin de souligner le travail et la créativité des réalisateurs et des réalisatrices de courts et de moyens métrages. Cette année, un vainqueur sera choisi parmi les 27 courts et moyens métrages en lice par le jury composé de Bruno Crépeau, Magali Monderie Larouche et Dominique Paquin-Raymond. Le film sélectionné se méritera une bourse de 1 000 $.

LE PRIX MEDIAFILM : en hommage à Robert-Claude Bérubé

Depuis deux ans, le Prix Mediafilm – Robert-Claude-Bérubé succède au Prix Communications et société. Honorant la mémoire de Robert-Claude Bérubé, le prix, attribué par un jury de trois personnes, a pour critères la qualité artistique et les valeurs éthiques contenues dans les 16 longs métrages de la programmation.

RELÈVE DESJARDINS : Mettre le talent de la relève de la région au premier plan

Dans le cadre du volet de la Relève Desjardins, le Festival et la Caisse Desjardins de Rouyn-Noranda offre une tribune aux étudiants en présentant, le lundi 2 novembre en après-midi, une sélection de quatre courts métrages. De l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue : DROUGHT/SOIF, de Mia Salera et LE VOISIN, de Paco Bonnet, et, du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, TEMPS MORT, de Raphaël Beaumier-Dionne et Nathan Gilbert et L’APOCALYPSE CONFORTABLE, d’Antoine Girard.

Fidèle à son engagement, Desjardins offrira deux bourses de la Relève Desjardins de 500 $. Une bourse sera donc remise à l’oeuvre coup de coeur du jury provenant de la cuvée 2019-2020 du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue et une deuxième à l’une des oeuvres 2019-2020 des étudiants en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

C’est le jury Desjardins, composé d’Annie-Claude Caron, de Valentin Foch et de Marika Jacob, qui aura le mandat de déterminer les gagnants des deux bourses de la Relève Desjardins.

ESPACE COURT EN LIGNE : Deux prix pour soutenir la création des cinéastes émergent(e)s

L’Espace court se déroulera entièrement en ligne cette année, directement sur le site de la Fabrique culturelle. Ainsi, 9 courts métrages québécois seront présentés en deux blocs. Un jury de trois professionnels, François Charette, Rémi Fréchette et Aude Weber-Houde aura à déterminer les films gagnants du Prix Télé-Québec (bourse de 1 000 $) et du Prix Spira (10 000 $ en services).

Pour tout savoir de la programmation, visitez festivalcinema.ca

BILLETTERIE
Les cinéphiles pourront se procurer des billets solos ou duos (bloc de deux sièges côte à côte) seulement, afin de respecter les règles de distanciation. Nous vous rappelons que seules les personnes demeurant à la même adresse peuvent s’assoir côte à côte. Si ce n’est pas votre cas, vous devez acheter des sièges séparés (solos).

Les billets pour tous les blocs seront en vente le jeudi 22 octobre à 9 heures :
Sur ticketacces.net (billets solos seulement);
Par téléphone au 819 797-7133 ou au comptoir au Théâtre du cuivre (billets solos et duos).

Pour une plus grande accessibilité à notre Festival :
Nos activités en ligne

Du 29 octobre au 5 novembre, certaines activités du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue se déplace sur le Web pour que vous puissiez en profiter dans le confort de votre foyer.

ESPACE COURT – Directement dans votre salon!

Puisqu’Espace court n’aura pas lieu en salle cet automne, il propulsera sa 18e programmation uniquement sur le Web! Le grand avantage de cette adaptation est que l’événement permettra à l’ensemble du public québécois de suivre cette édition, puisque les visionnements se feront sur le site de La Fabrique Culturelle, lafabriqueculturelle.tv. Ainsi, deux blocs d’excellents courts métrages seront présentés au public, le premier sera en ligne à partir du jeudi 29 octobre à 20 h et le deuxième à partir du vendredi 30 octobre à 20 h. Les deux blocs seront disponibles pour une écoute en ligne, dans le confort de votre foyer, et ce jusqu’à la fin du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, le 5 novembre.

PROGRAMMATION D’ESPACE COURT – 9 films à voir, revoir, et re-revoir!

BLOC 1
Disponible du 29 octobre, 20 h au 5 novembre
ROSELINE COMME DANS LES FILMS, de Sara Bourdeau
RECRUE, de Pier-Philippe Chevigny
THE GENTLE ART OF VIOLENCE, d’Andrew Przybytkowski
REGRET, de Santiago Menghini
FOUND ME, de David Findley

BLOC 2
Disponible du 30 octobre, 20 h au 5 novembre
VIGILE, de Xavier Beauchesne-Rondeau
FONDATIONS, de Matthew Fournier
JEEP BOYS, d’Alec Pronovost
LANDGRAVES, de Jean-François Leblanc

Tous les courts métrages sont éligibles au Prix Télé-Québec, une bourse en argent de 1 000 $, ainsi qu’au Prix Spira, 10 000$ en valeur de location d’équipement ou de service de postproduction. Le jury qui décernera ces deux prix est composé de François Charette, Rémi Fréchette et Aude Weber-Houde. Présenté en collaboration avec Télé-Québec / La Fabrique culturelle et Énergie.

Rendez-vous directement sur la page d’accueil de la Fabrique culturelle, au : lafabriqueculturelle.tv

LE FESTIVAL EN PANTOUFLES! En collaboration avec TVC9

Du samedi 31 octobre au jeudi 5 novembre, ce sera votre chance de voir ou de revoir des oeuvres de chez nous, clin d’oeil au répertoire de cinéma qui a marqué les programmations passées du Festival, à savourer directement dans le confort de votre salon! Le Festival en pantoufles, pourquoi pas!

Ainsi, vous pourrez apprécier quotidiennement une série de films et de rencontres avec des cinéastes d’ici, sur les ondes de TVC9.

GRILLE HORAIRE

Samedi, 31 octobre, 18 H 30 – LES CHIENS-LOUPS de Dominic Leclerc
Dimanche, 1er Novembre, 18 H 30 – LE DÉFI de Mélissa Major
Lundi 2 Novembre, 15 H 30 – Spécial de la Relève Desjardins
JINGO de Danick Audet et Jamie Côtes-Turpin
CHLOROPHYLLE de Valérie Gauron, Marika Jacob, Simon Lapierre, Qin Wang, Yun Wang, Yi Yang et Xiao-Xu Zhu
CONTRIBUTION VOLONTAIRE de Hélène Théberge
DÉPRESSION DANS UNE MER DE SUIE de Élise Massy
ILS ÉTAIENT SIX de Sarah Baril-Gaudet et Marianne Pelletier
L’ENVERS DE LA MÉDAILLE de Marie-Pier Ricard
LUTHERIE SAUVAGE d’Andréane Boulanger et Jean-François Perron
M. RICHARD de Didier Belzile et Roxanne St-Arneault
MASSACRE À LA CHINZILLA de Samuel Bernier
VIE ET MORT D’UN OBJET USUEL de Simon Descôteaux, Valentin Foch, Martin Laroche et Gabriel Tardif
Mardi 3 Novembre, 15 H 30 – DANSE AVEC ELLES de Béatriz Mediavilla
Mercredi 4 Novembre, 15 H 30
LAPPY, RÉJEAN ET PIT d’Yvor Barr
VOIR ALI de Martin Guérin
Jeudi 5 Novembre, 15 H 30 – ALEX MARCHE À L’AMOUR de Dominic Leclerc

LES GRANDES RENCONTRES DE MARTIN GUÉRIN… SUR LE WEB

Du lundi 2 novembre au jeudi 5 novembre. branchez-vous sur la page Facebook de la Fabrique Culturelle. Entre 17 h et 18 h à chaque jour, vous pourrez assister à des rencontres entre Martin Guérin (cinéaste, professeur de cinéma et animateur de notre traditionnel brunch conférence) et des artistes aux profils très diversifiés. Des rencontres à ne pas manquer!

Une belle façon de passer la pause repas du soir entre deux blocs de projections au facebook.com/lafabriqueculturelle.tv.

PUBLIC EN FORMATION – Volet Jeunesse André-Melançon

NOS MATINÉES SCOLAIRES SE DÉPLACENT SUR LE WEB!

Initié en vue de développer le sens critique et créatif des élèves, le Volet jeunesse André-Melançon est une activité adorée du jeune public. Depuis le début de la tradition, les projections cinématographiques jeunesse stimulent l’imaginaire des apprentis cinéphiles. Grâce à la technologie et à la collaboration des artisans des films, la programmation se rendra directement dans les classes des niveaux préscolaire et primaire de la région durant la semaine du Festival.

Les cinq courts métrages en provenance d’autant de pays feront découvrir aux enfants plusieurs types d’animation. Les films seront précédés d’une vidéo présentant la rencontre entre la pétillante animatrice, Véronique Aubin, et les cinéastes de la programmation.

ATELIERS CINÉMATOGRAPHIQUES

Si les conditions le permettent, le Festival reconduira l’offre des ateliers cinématographiques au secondaire. Alliant ses talents de médiatrice auprès des jeunes et sa pratique en tant que scripte sur des tournages cinématographiques, Céline Lafontaine a obtenu en 2006 une maitrise en cinéma à l’Université de Provence (France). Ensuite, elle exerce le métier de scripte sur des tournages cinématographiques, d’abord en France, puis au Québec. Elle a participé à des courts et à des longs métrages ainsi qu’à des productions tournées en pellicule et en numérique. Reconnue par son expérience internationale et son expertise de plusieurs modes de tournage, elle partage toujours avec plaisir sa connaissance aigüe du milieu avec les jeunes du secondaire de la région.

ACTIVITÉ DE COLORIAGE

Une grande activité de coloriage est également organisée auprès des différents centres de services scolaires de la région, de l’école Noranda School et des CPE de Rouyn-Noranda.
Les participants sont invités à décorer leurs locaux avec les dessins des enfants, puis les prendre en photo et à les envoyer au Festival, qui les diffusera sur sa page Facebook.

Le dessin est disponible en format PDF sur le site Web du Festival. Ainsi toute personne désirant y participer peut attiser ses talents et laisser libre cours à sa créativité!

CONCOURS DE VITRINES TVA – ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

À l’image du concours des jeunes années du Festival, les entreprises de l’Abitibi-Témiscamingue sont invitées à décorer leur vitrine ou l’entrée principale de leur entreprise en s’inspirant du Festival. Les établissements participants courent la chance de remporter un « Profil d’entreprise », offert par RNC Média, d’une valeur de 15 000 $.

Le public est invité à voter pour son coup de coeur pour l’entreprise avec la plus belle vitrine sur la page Facebook du Festival, jusqu’au 5 novembre à 9 h. Un paquet-cadeau d’articles du Festival sera remis au hasard parmi les personnes ayant voté. Pour voter, rendez-vous sur la page Facebook du Festival, dans l’album photo dédié au Concours de vitrines TVA – Abitibi-Témiscamingue 2020, et utilisez les émoticônes pour réagir à vos photos coup de coeur. Une réaction = 1 vote!

MESURES DE PRÉVENTION ET DE LUTTE À LA COVID-19 – Pas de hasard au Festival

Au Festival, on sait évoluer, s’accorder, se réaménager et s’acclimater aux intempéries, qu’elles soient météorologiques ou pandémiques! Comme vous le savez, cette année en est une d’adaptation qui remet en question chacune de nos procédures.

Sachez que nous nous soucions du bien être de chaque personne, du personnel aux gestionnaires, en passant par les bénévoles et toutes les autres personnes qui participent, de près ou de loin, à notre réussite. Sachez également que nous prenons le plan sanitaire des festivals et évènements très au sérieux et que nous savons à quel point quelques-uns de ces changements peuvent être désagréables pour certains et certaines d’entre vous. C’est pourquoi nous avons préparé un guide détaillé et amusant pour vous accompagner dans les changements. Le guide est disponible sur festivalcinema.ca et sur notre page Facebook.

De plus, une équipe dynamique et pointilleuse, la brigade sanitaire, a été mise sur pied pour assurer la sécurité des festivalières et des festivaliers, tout en maintenant une ambiance chaleureuse et réjouissante.

Les règles habituelles s’appliquent si vous présentez des symptômes, restez à la maison. Vous pourrez demander un remboursement jusqu’à l’heure de la représentation, en téléphonant au Théâtre du cuivre au 819 797-7133. La distance de 2 mètres doit être conservée en tout temps. Le masque est obligatoire quand vous vous déplacez, mais vous pouvez le retirer quand vous êtes assis(es) à votre place dans la salle de projection et devez le remettre avant de vous lever de votre siège. Lavez-vous les mains fréquemment; si possible, apportez votre propre assainisseur pour les mains. Le flânage et les rassemblements ne sont pas permis, que ce soit dans le stationnement, dans le foyer du Théâtre du cuivre ou dans la salle.

*****

Le programme officiel 2020 est disponible sur notre site internet au festivalcinema.ca. Vous pouvez également sélectionner les blocs de votre choix pour n’imprimer que ce qui vous intéresse. Grâce à l’aide des technologies et de notre équipe qui a fait preuve d’une créativité sans borne cette année, le 39e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue aura lieu dans une ambiance différente, mais tout de même remplie de cet espoir d’un retour à la normale.

Site Web
Communiqué