Actualités

24 août 2016

Triple vernissage à L'Écart - Patrick Bernatchez / Élise Provencher / Marc Martel entrepreneur

Source

Sylvie Crépeault
L'Écart

  • Téléphone

    819-797-8738

  • Courriel

    info@lecart.org

L’Écart vous invite au vernissage des expositions de Patrick Bernatchez, d’Élise Provencher et de Marc Martel entrepreneur le mercredi 31 août à 17 h. Les expositions auront lieu du 31 août au 2 octobre 2016.

PATRICK BERNATCHEZ (Montréal)
Aphélie
Installation

La pratique artistique de Patrick Bernatchez se construit à la manière d’un objet fractal où chaque oeuvre renvoie à un tout. Au cours de la dernière décennie, la mort et le temps deviennent les piliers fondamentaux de son travail. Artiste multidisciplinaire, il pratique le dessin, la gravure, la peinture, la photographie, la vidéo, l’installation, la musique et le son. Son travail fascine par la façon dont ses œuvres entrent en dialogue pour créer des projets conceptuels d’envergure. Dans le cadre d’une résidence à L’Écart, l’artiste tentera d’élaborer un système lui permettant de détourner la trajectoire naturelle du soleil pour la rediriger. Ce geste sera l’occasion d’une observation concrète et quotidienne du mouvement de la terre. Un microphénomène sera observé chaque jour à une heure précise puis la lumière sera réfléchie par un jeu de miroirs disposés d’un bout à l’autre de la salle. Le faisceau lumineux sillonnera l’espace obscurci un bref moment pour en capter la trace sur un papier photosensible. Cet espace d’essais lui permettra d’amorcer une réflexion sur la perception, la mémoire et la connaissance.

En parallèle à ces expérimentations, Patrick Bernatchez fera un retour à son projet sonore Goldberg Experienced.03 (77k 1er, 2e et 3e mouvements) dans lequel il explore les Variations Goldberg de Jean-Sébastien Bach en manipulant 8 tourne-disques en simultané. Dans le cadre du Festival de musique émergente, il en profitera pour déroger aux règles implicites de ce projet et explorer une palette sonore plus large en s’aventurant aux limites du chaos.

Performance sonore de Patrick Bernatchez samedi 3 septembre à 14 h

ÉLISE PROVENCHER (Montréal)
Lousse et à propos : Nastassia et les autres
Sculpture • installation

Élise Provencher pratique la sculpture et l’installation en développant l’hybridité matérielle afin de représenter les facettes cachées de la nature humaine. Elle crée des figures étranges et grotesques composées de référents symboliques multiples issus de la culture populaire, de la littérature et d’objets usuels qu’elle agence dans l’espace. Teinté d’humour noir ou d’horreur, son travail soulève un questionnement identitaire et revendique le savoir-faire du bricoleur. L’artiste s’intéresse à l’idée du fétiche dans l’objet et à l’attribution de caractéristiques mystiques et narratives aux objets inanimés. Ses œuvres sont la synthèse de connaissances culturelles et historiques, d’anecdotes personnelles et d’images provenant de l’inconscient. Lousse et à propos : Nastassia et les autres met en scène des sculptures figuratives issues d’une gamme de techniques – moulage, modelage, assemblage, collage, photographie – afin de souligner l’ambigüité de la corporisation. Le pouvoir d’incarnation de ses sculptures oriente le regardeur à travers le dédale des échelles, des formes et de l’espace. Elle met en évidence la puissance des matériaux bruts, l’ambivalence des postures, en dissolvant les corps pour mieux les sublimer. Cette main, est-elle fermée ou renfermée? Ce pied, il se donne ou il se prend? Ces yeux, voient-ils ou sont-ils vus? Les sculptures s’accordent pour tendre un piège à l’imaginaire et au sens de l’ordre. Cette exposition est une énigme anthropomorphique qui, tel un labyrinthe, nous conduit vers le particulier et vers l’universel.

MARC MARTEL ENTREPRENEUR (Obaska)
Projet Toutous
Installation

Par son travail de création, le duo Marc Martel entrepreneur provoque des rencontres singulières à travers la mise en espace d’objets usuels. Sa démarche s’inspire de la mémoire individuelle et collective, des lieux et des objets du passé. Dans son projet présenté à L’Écart, le duo met en vedette la peluche, objet de convoitise, d’affection et de consommation. L’installation se compose de centaines de peluches usagées qui envahissent l’espace à outrance, dénuées de la charge émotionnelle liée à leur première vie et au monde de l’enfance. Suscitant la fascination autant que le dégout, l’accumulation de ces peluches menace l’innocence de la relation que le regardeur entretient avec cet objet. Projet Toutous est une installation éphémère in situ qui s’adapte à l’espace qui l’accueille. Marc Martel entrepreneur apporte sa propre cargaison de peluches avec lui, mais invite aussi le public à contribuer au projet avant et pendant la réalisation de l’installation.

Site Web
Communiqué