Actualités

25 janvier 2016

L’Agora des Arts accueille le plus récent succès du Théâtre de la Manufacture

Source

Stéphanie Lavoie, responsable des communications
Agora des Arts

  • Téléphone

    1.438.827.0364

  • Courriel

    communications@agoradesarts.com

L’Agora des Arts présente Tu te souviendras de moi de François Archambault, mettant en vedette Guy Nadon. Cette pièce, créée par le Théâtre de la Manufacture, a connu trois séries de représentations à La Licorne depuis sa création, toujours à guichet fermé. Le texte parle de la mémoire, de la maladie d’Alzheimer, du temps qui passe, du refus de disparaître, de la nécessité de se souvenir, de la transmission, de la complicité possible finalement entre les générations. La mémoire défaillante d’un homme aux prises avec la terrible maladie devient la métaphore de celle d’une société de plus en plus obsédée par le moment présent.

Résumé
Édouard, professeur d’histoire à la retraite, bouillant et caractériel, commence à perdre la mémoire. Continuellement sollicité pour procéder à des analyses politiques et sociales, l’homme, qui est habitué à s’exprimer dans les médias, doit soudainement se faire plus discret. Mais Édouard refuse de disparaître et juge qu’il a encore beaucoup de choses à dire. Ses proches, tous happés par les impératifs de la vie moderne, ne semblent pas en mesure de veiller sur lui. De ce fait, il sera confié à l’occasion à la garde de Bérénice, la jeune fille du nouveau conjoint de sa fille. Progressivement, cette rencontre permettra le développement d’une complicité touchante entre ces deux êtres et amènera Édouard à revisiter un passage de son histoire personnelle qu’il avait choisi d’oublier.

Ce texte de François Archambault parle avec clairvoyance et sensibilité de ce que nous sommes, intimement et socialement. La grande force de ses personnages, c’est qu’ils sont humains parce qu’ils sont vulnérables et imparfaits. Avec cette histoire, l’auteur a voulu réfléchir à la notion de mémoire, individuelle et collective, à la notion de traces laissées par les évènements que nous vivons. Chaque génération en arrive inéluctablement à ce constat terrible : celui de sa disparition. Que restera-t-il de ce qui a été construit, défendu, rêvé? Que pouvons-nous transmettre aux générations qui nous suivent? Au sommet de son art, François Archambault a écrit une très belle pièce, dans une forme réaliste des plus simples, servie par une distribution en or, qui nous atteint en plein cœur, nous touche, nous bouleverse par moments. Pas étonnant que son texte ait été en nomination en 2014 pour le Prix du Gouverneur général du Canada dans la catégorie « texte dramatique ».

Équipe
TEXTE
François Archambault
MISE EN SCÈNE ET DRAMATURGIE
Fernand Rainville
ASSISTANCE À LA MISE EN SCÈNE
Stéphanie Raymond
DISTRIBUTION
Claude Despins, Emmanuelle Lussier Martinez, Guy Nadon, Marie-Hélène Thibault et Johanne-Marie Tremblay
SCÉNOGRAPHIE, COSTUMES ET ACCESSOIRES
Patricia Ruel
MUSIQUE
Larsen Lupin
ÉCLAIRAGES
André Rioux
Durée du spectacle
1 h 40 – SANS ENTRACTE

Spectacle
Mardi 16 février 2016, 20 heures

Prix
35 $ régulier/30 $ aîné/20 $ étudiant/25 $ abonné Abonnement à la carte toujours disponible :
3 spectacles/75 $

Billets
Tickettacces.net | Billetterie 1.819.797.0800

Entrevues
Paule Maher
Téléphone : 1.514.525.9393 Courriel : varia@paulemaher.com

Site Web
Communiqué