Actualités

8 janvier 2015

Trois nouvelles expositions dès le 16 janvier au Centre d'exposition d'Amos

Source

Marianne Trudel
Centre d'exposition d'Amos

  • Téléphone

    819-732-6070

  • Courriel

    exposition@ville.amos.qc.ca

Le papier et l’histoire sont les mots clés qui marquent ce début de programmation 2015 au Centre d’exposition d’Amos. Trois expositions seront inaugurées le vendredi 16 janvier à 17 h en présence d’honneur de M. Michel Perron ainsi que de l’artiste Denise Lapointe et des membres de la Société d’histoire d’Amos.

GÉNÉRATIONS-Quand le papier est une histoire de famille
Produit par Boréalis, Centre d’histoire de l’industrie papetière
Mise en circulation par le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke
Cette exposition a été réalisée grâce à une contribution du Programme d’aide aux musées (PAM) du ministère du Patrimoine canadien et la Ville de Trois-Rivières.

« L’histoire que nous allons vous raconter, c’est une histoire de famille. Une famille qui s’étend de l’Abitibi-Témiscamingue au Saguenay-Lac-Saint-Jean, en passant par l’Estrie, le Centre-du-Québec et la Mauricie. Dix familles avec ses différences et ses nuances, mais tous, ce passé qui prend racine à même nos forêts et nos usines. »

À travers une série de témoignages uniques captés pour l’occasion, cette exposition propose un regard humain sur l’industrie papetière au Québec. Ces récits, portés par des héros du quotidien et par des personnalités plus connues, lèvent le voile sur un passé de sueur et de labeur qui devait être mis en valeur. Vous y découvrirez entre autres la vie exceptionnelle et touchante des Price (Abitibi-Price Inc.), des Lemaire (Papier Cascades Inc.), des Kruger (Kruger Inc.) et bien sûr des Perron (Normick Perron Inc.).

Voilà pourquoi nous avons demandé à M. Michel Perron une présence d’honneur lors de l’ouverture de cette exposition en nos lieux. Normick Perron inc. était une entreprise québécoise née de la fusion de deux entreprises familiales H.Perron & fils et J.H. Normick. L’entreprise évoluait dans l’industrie du bois d’œuvre avec plusieurs usines dans différentes villes du Québec et du Nord de l’Ontario telles que La Sarre, Amos, Senneterre, Cochrane et Kirkland Lake. En 1979, elle s’associe avec Donohue Inc. pour construire une usine de papier journal à Amos. L’entreprise fut rachetée par le groupe Noranda en 1989. En juin 2014, Michel Perron ainsi que ces frères Normand et Jean, recevaient la médaille de l’Assemblée nationale pour leur apport d’envergure au développement socio-économique de plusieurs régions du Québec. La famille Perron a participé activement au façonnement de notre identité collective. Ils ont été des modèles de détermination, d’innovation et de réussite inspirant ainsi toute une génération d’entrepreneurs.

DE LA SCIERIE NAPOLÉON PAQUETTE À L’USINE DE PAPIER JOURNAL DONOHUE NORMICK
Société d’histoire d’Amos

«…ce n’est pas logique que les moulins à scie doivent réduire leur production ou entreposer des copeaux pendant que les compagnies de papier coupent du bois et les transforment en copeaux directement à leurs usines. » Jean-Perron, 1976

En complément de l’exposition Générations – Quand le papier est une histoire de famille, la Société d’histoire d’Amos s’associe au Centre d’exposition pour présenter un tour d’horizon de l’industrie du bois à Amos et de son évolution, et ce, depuis le printemps 1912 alors que la première entreprise de bois de sciage s’installe sur les rives de l’Harricana. Par l’entremise de photos d’archives, l’exposition aborde le contexte et les circonstances qui ont conduit à la construction d’une usine de papier journal à Amos, projet mis en route par la famille Perron de La Sarre.

AU CŒUR DE L’ARBRE, LE SILENCE
Denise Lapointe

« La forêt est une texture sonore où chaque écorce est la peau d’un bruit, chaque bruit la peau d’un silence… Le sens du grain, l’écriture même de la croissance est cette orientation donnée au silence. Alors que tout rugit dans ses ramages et ses racines, le cœur reste silencieux, sûr de son coup… » Antoine Dumas

Originaire d’Amos, Denise Lapointe présente le dernier né de ses livres d’artiste: « Au cœur de l’arbre, le silence ». Les planches rejetées par une scierie sont ainsi devenues les matrices des impressions de ce livre grand format relié dans un style japonais avec la complicité de l’écrivain Antoine Dumas. L’exposition met en relief la relation entre la création de ces livres étranges qu’on nomme « livres d’artistes » et le travail régulier de dessin et de gravure.

Après des études en gravure à l’Université du Québec à Montréal, Denise Lapointe devient locataire de l’atelier Graff de 1979 à 1991. L’atelier de gravure en creux est son domaine. En 1992, elle aide son mari David Carruthers au déménagement de la Papeterie Saint-Armand où elle continue d’y travailler à ce jour. Cette artiste présente régulièrement son travail dans le réseau des foires d’éditeurs principalement aux États-Unis à Oak Knoll Fest au Delaware et à CODEX à Berkeley en Californie. En France, elle participe aux dernières éditions du salon Pages à Paris.

Le vernissage de ces trois expositions aura lieu le vendredi 16 janvier à 17 h. Nous profiterons également de l’occasion pour procéder au tirage du forfait Fauniquement femme faisant suite au concours organisé dans le cadre de l’exposition Dans la mire-Regards sur la chasse et ce, offert en collaboration avec B.C. Sports.

Les expositions se poursuivront jusqu’au 22 mars 2015 du
Mercredi au vendredi, de 13 h 30 à 17 h et de 19 h à 21 h
Samedi et dimanche, de 13 h à 17 h.
Plusieurs activités d’animation seront inspirées de ces expositions,
surveillez la promotion à cet effet.

Site Web
Communiqué