Actualités

19 septembre 2014

Les anciens et les professeurs du Conservatoire rayonnent à Val-d'Or

Source

Marilyn Grondin
Conservatoire de musique de Val-d'Or

  • Téléphone

    819 354-4585

  • Courriel

    marilyn.grondin@conservatoire.gouv.qc.ca

Le Conservatoire de musique de Val-d’Or, fondé en 1964 par Edgard Davignon, poursuit cette année sa 50e année d’existence. Pour l’occasion, nous vous présentons le troisième événement d’une série de cinq. L’événement Rivière aura lieu le samedi 27 septembre, à 19 h, à la salle multifonctionnelle du Conservatoire, situé au 88, rue Allard. Les billets, au coût de 20 $, sont disponibles à l’entrée de la salle avant le spectacle.

L’événement Rivière précède le Fleuve et le Partage des eaux. L’an dernier, le Cycle de l’eau a pris son ascension avec la Source (l’inauguration du Conservatoire) et le Ruisseau (le concert-hommage à Bach). La Rivière, c’est l’occasion de faire briller d’anciens élèves diplômés du Conservatoire dont la carrière grandissante nourrit notre fierté.

La soirée se déroulera en deux parties distinctes, soit le duo Gaulin-Riverin et la création d’une pièce incroyable composée par James Dowdy, professeur au Conservatoire de musique de Val-d’Or.

LE DUO GAULIN-RIVERIN

Mathieu Gaulin , saxophoniste et Jacinthe Riverin , pianiste, se produiront sur scène pour votre plus grand plaisir. Frédéric Demers, le trompettiste et réputé professeur au Conservatoire de Val-d’Or a préparé une apparition dans ce concert. À suivre…

Établi à Montréal, le Duo Gaulin-Riverin livre des interprétations enlevantes et inspirées du répertoire pour saxophone et piano. Les deux musiciens se sont rencontrés en 1997 dans leur ville d’origine, Rouyn-Noranda. Tous deux ayant étudié la musique au Conservatoire de Val-d’Or avant de poursuivre leur cheminement à Montréal et à l’étranger, se sont découvert de nombreuses affinités musicales et ont développé une complicité qui n’a cessé de grandir depuis.

Souhaitant demeurer accessible, le duo s’est donné comme mission de présenter un répertoire éclectique et varié, minutieusement choisi. Le duo a notamment enregistré des concerts pour Radio-Canada et a fait partie de la tournée 2009 des Jeunesses musicales du Canada. Ils se sont notamment fait remarquer pour leur premier disque, Brillance, paru sous étiquette Analekta, en 2011.

LES ÉTOILES BORÉALES (Texte de James Dowdy )

Cette pièce a été conçue « sur mesure » pour les professeurs du Conservatoire de musique de Val-d’Or, à l’occasion de l’inauguration des nouveaux locaux à l’automne 2013. L’espace, la lumière et l’eau sont trois éléments-clés dans la conception architecturale du nouveau bâtiment et ces trois mêmes éléments se trouvent à la base du processus créateur de cette œuvre. Comme le suggère le titre, cette pièce décrit le ciel nocturne rempli de pointes lumineuses au-dessus des forêts et des terres gorgées de lacs et de rivières.

Les 10 instruments joués par nos professeurs possèdent des timbres et des sonorités très contrastants. Ils ont été répartis en trois groupes, chacun autour d’un instrument à clavier :
– le 1er groupe, le ciel, met en vedette la flûte, la guitare et la harpe (au synthétiseur) ;
– le 2e groupe, l’eau, réunit le violon, le violoncelle et le piano ;
– le 3e groupe, la terre, est composé d’un saxophone, d’une trompette, d’un trombone et d’un orgue.

_ « […] Tout au long de la pièce, la musique peint des images par ses sons. En guise de programme, vous pouvez imaginer la noirceur, l’air frais et vivifiant de la nuit, l’immensité de l’espace, la multitude d’étoiles. Écoutez pour entendre une aurore boréale dansante et lumineuse avant qu’elle ne se dissipe et cède sa place au lever de la lune, ses rayons argentés se réfléchissant doucement sur les eaux limpides d’un lac. Nous voyageons ensuite sur une comète à une vitesse fulgurante pour se retrouver sous une pluie de météores pendant que toute la nature semble entonner un chant choral. La fin de la pièce nous fait visiter les constellations d’Orion, d’Ursa Major, des Pléiades, d’Andromède, des Gémeaux, de Cassiopée et de Lyra, leurs thèmes étant construits avec le même nombre de notes que d’étoiles contenues dans leurs dessins célestes. Nos yeux s’alourdissent alors et tranquillement, nous tombons dans les bras de Morphée sous ce spectacle divin ! »

Présent à Val-d’Or depuis 51 ans, le Conservatoire de musique de Val-d’Or joue un rôle déterminant dans la formation des musiciens et dans la vie culturelle et sociale de la région abitibienne. Les collaborations avec les écoles de musique et des professeurs du réseau de l’enseignement public, tout comme l’engagement auprès d’acteurs importants du milieu culturel tels que le Festival classique de l’Abitibi-Témiscamingue, l’Harmonie au primaire, les Cadets de l’aviation de Val-d’Or, Musique s’il-vous-plaît, la Société d’art lyrique, le Camp musical, l’Orchestre symphonique régional de l’Abitibi-Témiscamingue, l’Ensemble de violons d’Amos, le Service culturel et la Bibliothèque municipale de la Ville de Val-d’Or en sont le reflet.

Site Web