Actualités

15 avril 2014

Invitation | Présentation finale du projet de maitrise « Dodécasyllabe ta vie à ton avis » par Stéphanie Lavoie

Source

Stéphanie Lavoie

  • Téléphone

    1 438 827-0364 (cellulaire)

  • Courriel

    stephanielavoie5@gmail.com

Nostalgique de l’émission « Les Beaux Dimanches », je souhaite amener cette création théâtrale multimédia le plus près possible des gens comme à l’époque où la culture était accessible de notre salon. L’étude comparative se situe entre le XVIe siècle et le XXIe siècle. Puis, le dépanneur semble être le lieu parfait pour accueillir ce projet riche en diversité humaine tant au niveau des genres que des classes sociales.

OÙ ?
Au Dépanneur le Pick Up, 7032 Waverly, Montréal. Une étape ultérieure du projet pourra être développée pour faire une tournée des dépanneurs du Québec. 

QUAND ?
25 AVRIL 2014, DE 13 HEURES À 17 HEURES

QUOI ?
CRÉATION THÉÂTRALE MULTIMÉDIA ayant une perspective anthropologique urbaine (Montréal, Québec, Rouyn-Noranda) et rurale (Lac Joannès, Beaudry Sud). L’étude comparative joue avec l’alexandrin, le slam, le rap et le hip-hop.

QUI ?
Marjolaine Beauchamps, Jean Turcotte, Catherine Hamann, Réal Turgeon,Ian Touzin, Sébastien Théberge, Frédéric Boudreault, Roxane Bourdage, Henri Sanfaçon, Chantale Dupuis, Sonia Cotten, Bilbo Cyr, Alexandre Castonguay, Carl Veilleux, Sébastien Turgeon, Alain Desrochers, Jacques Leblanc, André Robillard, Cynthia Cadotte-Turgeon, Sylvain Sauvageau, Vincent Lacoursière, Racine, Richard Desjardins, Molière, Cyrano de Bergerac, Kathleen Cousineau, Martine Dupuis et Abderrahman Ourahou. Par Stéphanie Lavoie dans le cadre de sa Maitrise à l’École des médias, Faculté de communication, recherche-création en média expérimental, UQAM.

DÉTAILS
Je me penche sur la question d’accessibilité à la culture. J’ai créé quelques essais et suggère un moyen d’amener la culture dans le quotidien des gens. Sans public l’oeuvre s’adresse à qui? Comment reconquérir le spectateur avec des textes contemporains ou des textes issus du XVIIe siècle? Que se dégage-t-il de notre époque? Que se passe-t-il ici et maintenant?

Je pense que c’est effectivement une question de conquête. Conquête jamais acquise. La piste que j’ai choisi d’explorer est l’ancrage dans l’époque. Ainsi, j’ai notamment tracé des ponts entre les deux époques, le XVIIe et les années 2010 et ainsi mettre en évidence des similarités et des oppositions par le biais d’une étude ayant une perspective anthropologique.

POUR QUI ?
L’agricultrice, l’avocat, les parents, la mère monoparentale, le père monoparental, le policier, le fermier, l’étudiant, le secrétaire d’État, la sculpteure, l’assistée sociale, bref l’Humain qui ne peut pas toujours se rendre au théâtre pour 20 heures, l’Humain à qui je souhaite la culture dans sa vie.

COMMENT ?
INSTALLATION MULTIMÉDIA DE TYPE MUSÉAL — six ordinateurs et des montages (vidéo et sonores) offerts gratuitement aux gens à travers les rayons du dépanneur afin d’amener la culture vers les gens

STÉPHANIE LAVOIE, COMÉDIENNE ET CRÉATRICE
J’ai la pulsion de créer. En tant qu’humaine, j’ai le sentiment d’avoir une part de responsabilité sociale, d’écoute et de participation à la vie que l’on partage tous ; on a au moins ça en commun ! Responsabilité qui pour l’instant se traduit par : aller vers les gens et raconter. Comment puis-je rejoindre l’autre Humain et conquérir son coeur d’humain en lui racontant une histoire?
Ces essais s’inscrivent dans un parcours de recherche-création. Création qui ne sera jamais terminée et qui voit une première rencontre avec le public le 25 avril prochain.

MERCI
Merci aux comédiens, slameurs, auteurs, musiciens, performeurs, à chaque humain précieux qui m’a prêté sa voix, sa création, partagé son espace intérieur, qui m’a généreusement rejointe dans le mon espace de création. Merci au temps précieux nécessaire qui m’a été accordé pour concrétiser mes essais et prototypes.

Merci à Julien Eclancher, Kathleen Cousineau, Martine Dupuis et Abderrahman Ourahou.

Merci à mon directeur de maitrise, Simon-Pierre Gourd, qui, tout au long du processus, a su jauger mon besoin de liberté pour m’élever progressivement en force avec mes faiblesses. Merci à mon jury Martin L’Abbé et Dany Beaupré d’avoir accepté d’être mon équipe – vous m’avez suivie dans mon cheminement et votre présence aura contribué à la concrétisation de mon projet ainsi qu’à la cohérence de mes décisions toujours dans le but de demeurer en phase avec mes aspirations profondes. Merci également aux professeurs ainsi qu’aux professeurs de soutien ; Daniel Courville, Danielle Gariépy, Marie-Ève Brouard.

Merci à mes collègues de classe pour les échanges et les défis que vous m’avez lancés pendant ces trois années. Merci à Marc-André Anzueto, Lorraine Côté, Elkahna Talbi, Carl Bessette pour les découvertes.

Merci à mes mentors et professeurs de m’avoir accueillie en ouverture avec ces élans créateurs. Merci à Antoine Laprise qui m’a fait découvrir mon tout premier ouvrage anthropologique. Merci à Luce Des Aulniers, anthropologue, qui a généreusement su faire grandir cette ouverture sur le monde, cet art d’écoute, d’observation, de notation et j’en passe.

« […] N’oubliez jamais que ce qu’il y a d’encombrant dans la morale, c’est que c’est toujours la morale des autres. Je voudrais que ces quelques vers constituent un manifeste du désespoir, je voudrais que ces quelques vers constituent pour les hommes libres qui demeurent mes frères un manifeste de l’espoir. »
— FERRÉ, Léo (1956), Poète… vos papiers ! 

Communiqué