Actualités

3 février 2014

Le Centre d'exposition d'Amos présente l'exposition Engramme de Nadia Aït-Saïd

Source

Marianne Trudel
Centre d'exposition d'Amos

  • Téléphone

    819 732-6070

  • Courriel

    exposition@ville.amos.qc.ca

C’est à une exposition d’une grande sagesse et douceur que nous convions le public lors du vernissage d’Engramme en présence de l’artiste, Nadia Aït-Saïd, exceptionnellement le jeudi 13 février à 17 h.

« Mesure, mère, mer, matière, matériaux, tous ces mots ont une origine commune et vous découvrirez un enseignement très riche si vous vous penchez sur la signification de cette parenté. »

Cette citation nous vient du réalisateur et auteur, Arnaud Desjardins, qui a contribué à faire connaître aux Occidentaux les spiritualités vivantes de l’Orient. Sa justesse est en résonance avec mes propres recherches artistiques, recherches alimentées à la fois par une pratique du bouddhisme tibétain. Mon travail s’accorde avec cette vision : j’y explore les univers de la trace, de l’altérité, du temps, de l’éphémère (Mesure), de la femme comme matrice du monde et de l’enfantement (Mère), de l’écho et du silence, de la densité et des cycles de vie et de mort (Mer). Je travaille avec des matières et matériaux aussi variés et humbles que la cendre d’encens, les drapeaux tibétains vieillis par les intempéries, l’argile des falaises, le bois de plage, le métal rouillé, cueillis entre autres sur les plages de ma Gaspésie natale.

L’installation ENGRAMME fusionne et magnifie ces thèmes. Elle conclut un cycle de dix ans de recherche et de création. ENGRAMME s’inscrit dans la démarche de l’artiste comme œuvre charnière.

À l’occasion de cette exposition, l’artiste invite les gens à un rituel des cendres particulier : Le titre de mon exposition, ENGRAMME, fait référence aux traces, empreintes, mémoires qui constituent la trame de notre histoire individuelle, collective et culturelle. Je vous invite à brûler des écrits ou photos faisant partie de votre histoire. Tout ce qui a pu laisser une trace en vous. Les cendres recueillies seront utilisées tel un pigment dans l’œuvre, ou scellées dans un tsa tsa, amenant un contenu intimiste et viscéral. Les cendres peuvent être remises lors du vernissage ou tout au long de la période d’exposition.

Nadia Aït-Saïd est originaire de la Gaspésie. Elle cumule plusieurs études allant de l’anthropologie, au design et à l’architecture, en passant par la danse contemporaine et une maîtrise en communication interculturelle. À une Mineure en arts visuels, elle multiplie les perfectionnements avec plusieurs artistes reconnus. Ses participations à des expositions collectives sont nombreuses et dans différents lieux : centres d’artistes, maisons de la culture, musées, galeries et ambassades et ce, au Canada, aux États-Unis, en France, en Belgique et au Japon. Ses œuvres font partie de collections privées au Québec et en Europe, ainsi que de collections publiques, notamment Loto-Québec à Montréal. Elle a obtenu en 2012 une bourse de recherche et de création du CALQ-CRÉ Gaspésie les Iles pour son installation ENGRAMME.

De plus…

Venez vivre une expérience musicale au cœur de l’exposition Engramme lors du concert Mi-figue, mi-raisin de l’Orchestre symphonique régional le dimanche 16 février à 14 h. Entrée libre.

Engramme devient source d’inspiration pour MATIN’ART…, à l’occasion de la relâche scolaire un choix de 4 ateliers d’arts plastiques sont offerts gratuitement aux jeunes de 8 à 12 ans :

Musique, écriture imaginaire et matière pour s’exprimer 
Jeu de tissus et de couleurs : la courtepointe 
Un pas de plus : technique de moulage 
Fabrication d’un tsa tsa : façonnage d’argile 

Pour info et inscription au préalable 819-732-6070

L’exposition ENGRAMME se poursuivra jusqu’au 6 avril 2014
du mercredi au vendredi, de 13 h 30 à 17 h et de 19 h à 21 h.
Samedi et dimanche, de 13 h à 17 h.

Site Web
Communiqué