Le 30 mai de 10 h à 11 h 45 et de 13 h 30 à 16 h

Explorer l’intégration de l’argile à sa pratique artistique

 

Cet atelier de formation s’adresse aux artistes qui souhaitent explorer avec l’argile et qui pratiquent artistique en arts visuels, en métiers d’art ou en multidisciplinaire.

Format

En présentiel

Lieu

Terre d'Argile, 272, avenue du Bord-de-l'Eau Ouest à La Sarre

Coût

56$

Taille du groupe

Minimum 8, maximum 10 participant·es

M'inscrire
Date limite des inscription : 23 mai 2024 16h00

Description

Axé sur la créativité, nous vous proposons un atelier d’exploration avec l’argile en termes de pratique hybride. Vous pourrez y acquérir des notions de base sur différents types d’argile et leurs techniques d’approche respectives. Vous prendrez contact avec la matière et vous familiariserez avec le modelage, les techniques de finition et les types de cuisson.

Afin de repousser les limites de l’hybridation entre l’argile et un autre matériau ou un objet, vous apprendrez à calculer le pourcentage de retrait de la matière, à créer des textures par l’ajout d’agrégats sans oublier la technique de récupération de l’argile.

Objectif

Au terme de la formation, les participant·e·s seront en mesure de :

  • Connaitre les divers types d’argile;
  • Choisir le type d’argile en fonction du projet;
  • Calculer le taux de retrait de l’argile;
  • Saisir le processus d’hybridation synergétique avec le matériau qu’est l’argile.

Formateur / Formatrice

Artiste céramiste depuis 1979, Aline Gadoury a participé à des expositions solo et collectives présentées notamment par les centres d’art de la région, de St-Eustache et du Vieux-Québec. Elle a également exposé ses œuvres en Ontario, dans les Pyrénées et à Paris. Au cours de sa carrière, elle sa mérité les premiers prix aux concours Prima Hydro-Québec (1989, 1990 et 1994) et Salon du printemps, Galerie Sang Neuf-Art à Palmarolle.

Diplômée d’un certificat en arts plastiques qu’elle a débuté en Abitibi-Témiscamingue et complété à l’Université Laval, Aline Gadoury est majoritairement autodidacte et passionnée de son art.

Elle est récipiendaire de bourses d’aide à la création du ministère des Affaires culturelles du Québec (1981 et 1985). Par la suite, la Commission de formation professionnelle lui accorde des bourses de perfectionnement (Québec 1988, Mont- Laurier 1988-1989) afin d’acquérir de nouvelles compétences.

Son art s’articule autour de la relation avec l’argile et les agrégats de toutes sortes (bois, métal, tissu, roche etc.) qui font ressortir les textures, les traces, les fissures donnant ainsi une singularité à ses œuvres.