Wikimedia Commons, une médiathèque participative

Wikimedia Commons (aussi appelé tout simplement Commons) est un site Web qui héberge des images, de l’audio et de la vidéo ainsi que d’autres ressources multimédia dont le but est d’illustrer ou d’éduquer. Les contenus de Commons peuvent être utilisées librement et l’utilisation commerciale est permise, tant que les conditions de la licence sont respectées.

Cousin de Wikipédia, Commons a vu le jour comme dépôt commun pour les différents projets de la Wikimedia Foundation. Il a ensuite évolué en un projet avec ses propres règles.

Plus de de ressources multimédia

Sur Commons il est possible de trouver des photos de lieux et de monuments, d’animaux, de plantes, de minéraux. Des photos de personnalités, d’objets communs et d’œuvres d’art. Ainsi que des enregistrements historiques et des versions numériques de livres anciens. Des schémas, des diagrammes, des graphiques et des cartes. Des vidéos et des enregistrements audio… et bien d’autres choses.

Dans certains cas, les ressources ne sont plus couvertes par le droit d’auteur, dans d’autres cas, les auteurs ou les ayant-droits ont accordé une permission pour que les œuvres soient utilisables en respectant de simples conditions, comme l’attribution ou l’utilisation de la même licence pour les éventuelles œuvres dérivées.

Inauguré le 7 septembre 2004, Commons a franchi la barre du million de fichiers le 30 novembre 2006, celle des 10 millions le 15 avril 2010, et contient actuellement 86 957 500 ressources, librement téléchargeables et utilisables pour la recherche, les sites web, les manifestes, la publicité, les œuvres d’art…

Comment pouvez-vous contribuer à Commons ?

Un amoureux de la photographie peut téléverser ses photos, un bon dessinateur peut ajouter des diagrammes et des animations, un musicien l’enregistrement d’œuvres libres. Des enregistrements de films et pièces théâtrales peuvent être insérés, à condition qu’ils ne soient pas couverts par des droits d’auteur.

Afin de pouvoir téléverser un fichier sur Commons, il faut s’être préalablement enregistré. La création d’un compte, gratuite, est rapide et n’est pas nécessaire si on a déjà un compte sur un autre projet de la Wikimedia Foundation. Il est seulement possible de téléverser des ressources en format libre. 

Comme Wikipédia, Commons est un wiki, un site ouvert à tout le monde il est géré par des bénévoles du monde entier qui s’engagent à identifier et catégoriser les ressources, à compléter ou traduire les descriptions, à créer les galeries et les pages spécifiques selon le thème, à identifier et supprimer les ressources avec des licences ou des sources incomplètes.

Commons est un projet multilingue : un site unique qui contient toutes les traductions et les différentes communautés linguistique cohabitent dans le même espace.

L’utilisateur d’une ressource de Commons doit toujours s’assurer que les lois de son propre pays de provenance sont respectées. Commons ne peut garantir la légalité de l’utilisation d’une ressource dans tous les contextes possibles, ni sa fiabilité ou son exactitude. mais il est incroyable de voir combien de ressources valables et utilisables ont été téléversées.

De plus en plus d’archives d’état, de musées, de bibliothèques, de collections privées effectuent des dons de ressources, petits ou grands qui deviennent ainsi un patrimoine utilisable par tous.

Plusieurs photographes professionnels publient leurs œuvres sur Commons, fiers de voir leur travail repris d’un bout à l’autre du monde. Il arrive aussi que des illustrateurs publient sur Commons des schémas ou des diagrammes particulièrement efficaces et élégants.

Un intérêt pour l’univers Wiki? 

Le WikiClub Croissant a été mis sur pied pour coordonner les activités en lien avec le Wiki sur le territoire du Croissant boréal, secteur géographique regroupant les régions de l’Abitibi-Témiscamingue, du Nord-du-Québec et du Nord-Est de l’Ontario francophone. Le projet du même nom vise à faciliter les travaux dans ce domaine pour l’ensemble des contributeur⸱trice⸱s, même occasionnel⸱le⸱s.

Pour en savoir davantage, contactez l’agente de développement culturel numérique du CCAT, Edma-Annie Wheelhouse.