Clown

Grâce à cet atelier clownesque, les jeunes découvriront un mode d’interprétation propice à l’expression selon leurs particularités propres. L’originalité et la sensibilité de chacun seront les trésors à dévoiler au grand jour. Afin de stimuler l’écoute de soi et des autres, le respect, la confiance et l’ouverture seront encouragés par des exercices amusants et énergisants. Autant les groupes avancés, réguliers, spéciaux que mixtes y découvriront matière à la magie. L’activité s’articule autour d’un thème choisi par le groupe : un court texte, une phrase ou une émotion sur un sujet léger, sérieux, voire problématique en rapport avec la classe, l’école ou la communauté. Comique, le clown peut également devenir dramatique, poétique et organique. Après une préparation mentale et physique, les élèves seront guidés en deux étapes vers les chemins du clown.

Dans un premier temps, les participants sont invités à une exploration individuelle de la postures suivant l’intuition, le rythme intérieur et la spontanéité. Le corps et le souffle deviennent alors des modes de communication essentiels. Dans une deuxième partie, plus concrète, les mouvements trouvés précédemment sont transposés en des actions simples et reconnaissables du quotidien, suivant les suggestions du groupe. Chaque élève présente alors ses trouvailles, en laissant parler son corps mû par des émotions et un imaginaire relevé. Puis la magie opère, laissant paraître la vérité du clown au grand jour. L’atelier sensibilise également les jeunes au métier de clown et aux possibilités de carrière dans ce domaine.

Exemples d’activités

L’atelier tient compte du groupe d’âge des élèves et des objectifs de l’enseignant. Après que soit déterminé le thème, des échauffements, des étirements et des exercices de mime délient les corps. Puis divers jeux sont choisis : « poursuite tabou », jeu des choses simultanées, « chandelle-confiance », pointer du doigt, comptines et chansons à répondre « dis-moi ton émotion », etc.

Suit l’étape d’exploration individuelle ou en duo. Les élèves expriment avec leur corps le thème choisi, de manière libre et naturelle. Ils seront guidés à travers une variété de dérivations : inverser, réduire, amplifier, changer de contexte, de couleur, de saveur ou de temporalité. Ils conservent ensuite deux ou trois mouvements signifiants de par leur drôlerie, leur surprise ou l’intensité de l’émotion qu’ils révèlent. Suivant la logique narrative du jeu physique, les possibilités sont illimitées. Gênés, excités, confus ou émerveillés, les créateurs exprimeront implicitement leur réalité.

Enfin, dans une étape de mise en commun, les mouvements signifiants sont présentés à tour de rôle devant le groupe. Les élèves sont alors invités à définir ce que le clown est en train de faire malgré lui. Pour appuyer le réalisme, un objet simple est ajouté au jeu : une couverture devient un parachute, un bâton une canne à pêche, etc. La chance de vivre le clown est donnée à chacun. Une période de discussion conclut l’activité.

Clientèle cible:
5,6,7,8,

Besoins matériels:
L’atelier nécessite un vaste local ainsi que divers objets tels des ballons, des balles, des bâtons et une couverture.